Baptiser uniquement au nom de Jésus-Christ et ne pas mentionner le Père, le Fils et le Saint Esprit, ou ne pas croire en un seul Dieu manifesté en trois personnes unies sont des erreurs doctrinales importantes. Dieu est une unité selon l’hébreu qui a dit “Faisons l’homme à notre image.” Celui qui se dit contre la Trinité est contre Dieu car Trinité signifie simplement Tri-unité. Jésus a dit qu’il était un ou uni avec le Père mais aussi que son Père était un autre rendant témoignage de lui et que le Saint Esprit était un autre consolateur-Jean 5:31,37 et Jean 14:17. Les trois sont distincts mais unis et indispensables dans notre vie. Lisez attentivement Jean 14:15-26.


Le nom « Jésus » n’est pas le nom du Père ou du Saint-Esprit, bien que Jésus soit  un  ou uni avec le Père et un ou uni avec le Saint-Esprit.


Lors du baptême du Christ, Dieu le Père parlait du ciel disant « voici mon Fils bien-aimé en qui j’ai mis toute mon affection. » Jésus sur terre sortait des eaux du baptême et le Saint-Esprit descendait sur le Christ ayant pris la forme d’une colombe. Jésus dans Jean 14 a appelé le Saint Esprit « un autre consolateur » et dans 1 Corinthiens 12, Paul a écrit que le Saint-Esprit distribue les dons « comme Il le veut », et dans Ephésiens 4:29-30 nous voyons que nous pouvons attrister le Saint Esprit. c’est le Saint Esprit qui a parlé à Pierre dans Actes 10 et à Paul dans 1 Timothée 4 et à l’Eglise dans l’Apocalypse 2 et 3. Ce sont les qualités d’une personne.


Si Jésus-Christ est le Père, le Fils et le Saint-Esprit, comme certaines groupes sectaires l’enseignent (la doctrine de "Jésus seul", modalisme ou Oneness en anglais), cela voudrait dire qu’il est menteur, comédien, ventriloque, schizophrene et égo-maniaque. Mais Jésus n’est pas tout cela. Il est le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que PAR LUI - Jean 14:6.


Oui, Grâce à lui nous pouvons aller vers le Père. Nous prions le Père en son nom. Nous rendons grâce à Dieu le Père en son nom-Ephésiens 5:20. Nous pouvons être sauvés parce qu’il intercède auprès du Père pour nous-Hébreux 7:25, 1 Jean 2:1-3.


Si Jésus a agit comme un ventriloque et ce n'était pas le Père qui a parlé du ciel , il a rendu témoignage de lui-même contre ses propres paroles. Mais non, c'est ridicule de penser une telle chose. Le Seigneur Jésus a dit : «  Je ne puis rien faire de moi-même : selon que j'entends, je juge ; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. Si c'est moi qui rends témoignage de moi-même, mon témoignage n'est pas vrai. Il y en a un autre qui rend témoignage de moi, et je sais que le témoignage qu'il rend de moi est vrai. ....le Père qui m'a envoyé a rendu lui-même témoignage de moi.(Jean 5 :30-31, 37).


1. Il a dit donc : "Je ne peux rien faire de moi-même" (bien que l'égale du Père avant de devenir un homme selon Philippiens 2, pendant le temps de son humiliation ici bas Il devait être limité afin d'accomplir le plan de notre rédemption et Il devait dépendre du Père afin d'être un modèle pour nous.)


2. "selon que j’entends, je juge"


3. "mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté…"(Il cherchait à accomplir la volonté du Père)


4. "Si c’est moi qui rends témoignage de moi-même, mon témoignage n’est pas vrai" (C'était vraiment le Père qui a parlé du ciel et non pas le Fils agissant comme un ventriloque).


5. "il y en a un autre qui rend témoignage de moi..." (le Père). (et il y a un autre consolateur en plus que Jésus : l’Esprit de vérité- Jean 14:15-17).


Chaque phrase souligne la réalité que Jésus est distinct du Père et du Saint-Esprit. Selon Philippiens chapitre 2 néanmoins il existait en forme de Dieu avec le Père mais il s'est dépouillé de son égalité avec Dieu le Père afin de devenir un vrai homme, envoyé par le Père pour accomplir le plan de notre rédemption.


Selon la fin de Jean 16 Jésus est sorti de Dieu le Père (sorti d’auprès de Dieu selon darby) mais selon Jean 17:4-5, il était auprès du Père avant que le monde fût car Dieu a créé tout dans l’univers par le Fils (Hébreux 1, Colossiens 1, Jean 1) et dans la Genèse et ailleurs nous voyons aussi le Saint Esprit actif dans la création. (Jean 17:4-5 - Je t'ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'oeuvre que tu m'as donnée à faire. Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût).


Voici d’utres passages qui démontrent que Jésus n’est pas son propre Père:


"Jésus leur dit: Si Dieu était votre Père, vous m'aimeriez, car c'est de Dieu que je suis sorti et que je viens; je ne suis pas venu de moi-même, mais c'est lui qui m'a envoyé." (Jean 8 : 42). Jésus dit qu'il n'est pas venu de son propre chef, or Dieu le Père agit toujours de son propre chef, donc si Jésus était Dieu le Père il serait venu de son propre chef, mais il dit que ce n'est pas le cas, et puisqu'il ne ment jamais, cela signifie donc que le Père est un autre que lui. En plus il dit qu'il est sorti de Dieu, cela signifie donc qu'il est né de Dieu, or celui qui provient d'une personne est toujours quelqu'un d'autre que cette personne, c'est évident comme de l'eau de roche.


Jésus est la vérité, donc il dit la vérité, donc si il a dit qu'il est le fils de Dieu, cela veut dire qu'il est vraiment le fils de Dieu, celui qui dit qu'il n'est le fils de personne le fait menteur puisqu'il le contredit. "Le souverain sacrificateur l'interrogea de nouveau, et lui dit: Es-tu le Christ, le Fils du Dieu béni? Jésus répondit: Je le suis. (Marc 14 : 61).


"Ne vous laissez pas entraîner par des doctrines diverses et étrangères; car il est bon que le cœur soit affermi par la grâce, et non par des aliments qui n'ont servi de rien à ceux qui s'y sont attachés." (Hébreux 13 : 9). Jésus n'a jamais dit qu'il était Dieu le Père, donc ne mettez pas dans sa bouche ce qu'il n'a jamais dit.


la bible ne s'interprète pas par un seul verset car il est simple de déformer le sens d'un verset lorsqu'il isole des autres sur le même thème.


C'est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété, a appris, bien qu'il fût Fils, l'obéissance par les choses qu'il a souffertes, et qui, après avoir été élevé à la perfection, est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l'auteur d'un salut éternel, Dieu l'ayant déclaré souverain sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek." (Hébreux 5 : 7-10). A ce que je sache ce n'est pas lui même qu'il priait avec des grands cris et larmes.


Et vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte: Eli, Eli, lama sabachthani? c'est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné." (Matthieu 27 : 46). Il s'était abandonné lui même sur la croix aussi?


"Il est écrit dans votre loi que le témoignage de deux hommes est vrai; je rends témoignage de moi-même, et le Père qui m'a envoyé rend témoignage de moi." (Jean 8 : 17-18). La loi des juifs déclarait qu'un témoignage était vrai lorsqu'il était rendu par deux témoins distincts l'un de l'autre, Jésus dit que son témoignage et celui de son Père applique cette loi, cela signifie donc que son Père est quelqu'un d'autre que lui, car pour que cette loi soit appliqué, il faut que le témoignage soit rendu par un individu, puis que le même témoignage soit rendu par un autre individu que ce dernier.


"Les Juifs s'étonnaient, disant: Comment connaît-il les Ecritures, lui qui n'a point étudié? Jésus leur répondit: Ma doctrine n'est pas de moi, mais de celui qui m'a envoyé." (Jean 7 : 16). Si sa doctrine n'est pas de lui, cela signifie qu'il n'est pas Dieu le Père, sinon sa doctrine serait de lui d'une manière ou d'une autre, mais là il dit que ce n'est pas le cas. Le fait qu'il dise que sa doctrine ne provient pas de lui confirme que c'est pas lui Dieu le Père, mais il est bien Dieu le Fils, lequel est le fils de Dieu le Père.


"Les fils de Zébédée, Jacques et Jean, s'approchèrent de Jésus, et lui dirent: Maître, nous voudrions que tu fisses pour nous ce que nous te demanderons. Il leur dit: Que voulez-vous que je fasse pour vous? Accorde-nous, lui dirent-ils, d'être assis l'un à ta droite et l'autre à ta gauche, quand tu seras dans ta gloire. 38Jésus leur répondit: Vous ne savez ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je dois boire, ou être baptisés du baptême dont je dois être baptisé? 39Nous le pouvons, dirent-ils. Et Jésus leur répondit: Il est vrai que vous boirez la coupe que je dois boire, et que vous serez baptisés du baptême dont je dois être baptisé; mais pour ce qui est d'être assis à ma droite ou à ma gauche, cela ne dépend pas de moi, et ne sera donné qu'à ceux à qui cela est réservé." (Marc 10 : 35-40). Ici il dit littéralement que ce n'est pas lui qui décide qui sera auprès de lui dans le ciel, donc il n'est pas Dieu le Père car tout dépend de Dieu le Père, et rien ne se passe sans sa volonté.


"Pour ce qui est du jour ou de l'heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, mais le Père seul." (Marc 13 : 32). Lorsqu'il était encore sur Terre, il disait qu'il ne savait pas la date exacte du jugement, mais que seul le Père la connaissait. Ainsi il n'est pas le Père, sinon il l'aurait connu, et il est évident que cela prouve incontestablement qu'il n'est pas son propre Père, car si il la connaissait d'une manière ou d'une autre, le fait qu'il dise qu'il ne la connaissait pas aurait signifié qu'il mentait, mais étant donné qu'il ne mentait pas, cela prouve qu'il n'est pas Dieu le Père mais uniquement son Fils.


Esaïe 9:5 est utilisé souvent par les “Jésus seul” pour dire que Jésus est le Père, mais le verset dit en hébreu qu’il est père du futur ou d’éternité. Il est venu avec l’Evangile éternel, changeant la loi-Hébreux 7:12,  ayant une alliance nouvelle basée sur de meilleurs promesses. Il est vrai aussi que rien de ce qui a été créé n’a été créé sans lui selon Jean 1, donc, il n’est pas erroné de dire qu’il est père de la création, mais Hébreux 1 donne la précision que Dieu son Père a créé tout par le Fils.


1 Jean 5:20 est cité souvent par les “Jésus seul” pour dire que Jésus est le seul vrai Dieu et que Jésus est donc le nom de Dieu. Mais en réalité ce verset n’enseigne en aucune manière que Jésus est le nom de Dieu et peut être traduit de deux manières différentes. Jésus est divin et ce n’est pas incorrecte de dire qu’il est Dieu car Thomas l’a dit dans Jean 20 et d’autres passages le soulignent, mais il n’est pas seul dans la divinité. N’oublions pas que Dieu le Père a donné le nom Jésus à son Fils et l’a élevé parce que Jésus lui a été obéissant jusqu’à la mort-Philippiens 2.


Si 1 Jean 5:20 a fait l'objet de nombreux débats, entre les tenants et les détracteurs de la doctrine de la Trinité, pour savoir à qui se réfère le pronom démonstratif 'houtos': à Christ ou à Dieu, c'est parce qu'il n'est pas aussi affirmatif que certaines personnes prétendent. Traduire 'houtos' de manière à le rattacher à 'Dieu' et non à l'antécédent immédiat, 'Christ', est conforme, non seulement à l'utilisation de ce pronom démonstratif dans la langue grecque (autant la koiné du Nouveau Testament, que le grec classique [comme le montre le Greek English Lexicon de Liddel et Scott]), mais également à ce que révèle le reste de la lettre de Jean, ainsi que le reste des Ecritures.


Personne ne peut prétendre que selon le grec on ne peut pas traduire 'houtos', en 1 Jean 5:20, de manière à le référer à Dieu plutôt qu'à Christ. Si on disait que cela se réfère au Christ, nous serions obliger de lire en 1 Jean 2:22 et en 2 Jean 7 que le Christ est en réalité un "antichrist" et un "séducteur" !! Quel non sens !!!


Et selon 1 Corinthiens 11:3, Dieu est le chef du Christ et Jésus est à sa droite depuis que tout lui a été soumis-1 Pierre 3:22. C’est Dieu qui lui soumet tout dans l’univers-EXCEPTÉ LUI-MÊME- 1 Corinthiens 15:27. Selon les versets 27-28 Jésus sera éternellement soumis au Père.


Si l'apôtre avait voulu dire, en 1 Jean 5:20, que Jésus était le "vrai Dieu", le seul, les paroles qu'il consigna dans son évangile (Jean 17:3; 20:17), ainsi que bien d'autres passages des Ecritures, n'auraient aucun sens! Jésus considérait son Père selon ces deux passages comme "le seul vrai Dieu", "son Dieu". Et Jean 17:4-5 indique clairement que Jésus était à côté de Dieu le Père avant que le monde fût. Néanmoins, Dieu appelait son Fils Dieu, Seigneur et son Trône éternel selon Hébreux 1 mais nous voyons là que le Seigneur Jésus s’est assis à sa droite de nouveau. Lisez Hébreux 1:3,8,13,et 10:12 où il sera toujours à sa droite, et 12:2. Il y a aussi 1 Pierre 3:22, l’Apocalypse 5:7 et 13.


Jésus n’est pas SON PROPRE Père !

1. Celui qui l’a vu a vu le Père, car Il est le reflet et l’image de son Père qui est invisible-Hébreux 1, 1 Jean 4:12-15.


2. En tant que créateur, Jésus est certainement père de toute la création - Colossiens 1, Jean 1, mais Dieu le Père a créé par son Fils et Jésus est sorti du Père (ou sorti d’auprès du père selon darby-fin de Jean 16)- Hébreux 1. La traduction littérale de Ésaïe 9:5 n’est pas Père éternel mais Père du futur, peut-être parce il devait venir avec une nouvelle loi, une nouvelle alliance et de meilleurs promesses selon Hébreux 7:12, 22-25 et 8.


3. Sur terre il était spirituellement dans son Père et le Père était en lui spirituellement selon Jean 14, mais Jésus était auprès de Dieu le Père avant que le monde fût-Jean 17:4-5. Il est de nouveau “auprès de son Père, intercédant pour nous-Hébreux 7:25, 1 Jean 2:1-2.  Jésus n’intercède pas auprès de lui-même.


4. Jésus n’est pas Dieu le Père car Dieu le Père est son chef - 1 Corinthiens 11:3, et Jésus sera éternellement soumis volontairement à Dieu son Père-1 Cor. 15:27-28.


5. Jésus ne va pas fusionner avec le Père car les deux sont distincts dans l’Apocalypse jusqu’à la fin. Selon l’Apocalypse 5, Jésus, l’Agneau immolé, est la seule personne digne de prendre le livre scellé de la main droite de Dieu son Père qui est sur le trône. Il s’agit de deux personnes.


Parfois quelqu’un dira que le Père ne s’est jamais adressé au Fils dans l’Ancien-Testament :


Par exemple, Ewald Frank a dit: « Durant les 4000 ans environ de l’Ancien-Testament, pas une seule fois une conversation nous est relatée entre le Père et le Fils ».

(L’antichrist, 1986, page 39).


Il se trompe:


Dieu a dit au Fils « Ton trône, ô Dieu est toujours, le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité. Tu aimes la justice et tu hais la méchanceté: c’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a oint d’une huile de joie ».

(Psaume 45:7-8).


Les Psaumes 102:26-28, 110:1 et le Psaume 2, verset 7 sont également des preuves qu’il existait des dialogues entre le Père et le Fils dans l’Ancien-Testament.


Ceci démontre que le Père et le Fils sont des personnes unies mais distincts!


Paul a dit dans Ephésiens 1:16

Je ne cesse point de rendre grâces pour vous dans mes prières ;

17

Afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne l'Esprit de sagesse, et de révélation, dans ce qui regarde sa connaissance ;

18

Qu'il illumine les yeux de votre entendement, afin que vous sachiez quelle est l'espérance de sa vocation, et quelles sont les richesses de la gloire de son héritage dans les Saints ;

19

Et quelle est l'excellente grandeur de sa puissance envers nous qui croyons selon l'efficace de la puissance de sa force :

20

Laquelle il a déployée avec efficace en Christ, quand il l'a ressuscité des morts, et qu'il l’a fait asseoir à sa droite dans les [lieux] célestes,



6. Le Saint-Esprit n’est pas une simple force et il est distinct du Père et du Fils. Nous pouvons l’attrister - Ephésiens 4:29-30. Il a une volonté propre-1 Corinthiens 12. Il distribue les dons comme il le veut. Il peut prendre n’importe quelle forme apparemment car il s’est présenté en forme de colombe lors du baptême du Christ.

On peut parler contre le Père et le Fils et être pardonnés, mais en parlant contre le Saint-Esprit, nous risquons de ne jamais être pardonnés-Matthieu 12.


7. Le Saint-Esprit est avec nous et sera éternellement avec et en nous selon Jean14:15-17. Jésus est à la droite de Dieu le Père. Actes 7:55-56 - Mais Étienne, rempli du Saint Esprit, et fixant les regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu. Et il dit : Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l'homme debout à la droite de Dieu.


La formule du baptême trinidaire est confirmée dans l'histoire et par la Bible. Je cherchais à démontrer que les musulmans avaient tort d’affirmer que la Bible et les Évangiles ont été falsifiés et que nos quatre Évangiles sont faux. Il est vrai qu’Il y a de faux évangiles, mais les quatre que nous avons sont vrais. Des écrits très anciens faits par Irénée, un disciple du martyr Polycarpe qui avait été formé par l’apôtre Jean démontrent la vérité. Irénée a écrit énormément de choses contre les hérésies de l’époque. Il a écrit presque 200 ans avant le concile de Nicée et il n’y a aucune raison de ne pas lui faire confiance. Il a confirmé donc dans ses écrits qu’il n’y avait que 4 vrais évangiles et le fait que  Matthieu, Marc, Luc et Jean sont leurs vrais auteurs. Ce même Irénée affirmait que les apôtres pratiqaient un baptême trinidaire, en mentionnant le Père, le Fils et le Saint-Esprit.


La confusion aujourd’hui autour du baptême est lié au fait que dans les Actes nous voyons l’expression qu’ils étaient baptisés "au nom de Jésus." Et cela a poussé certaines personnes à croire que le nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit est le Seigneur Jésus. En réalité, ce n’est pas le cas. Irénée, la didaché et Actes 19 révèlent que baptiser "au nom de Jésus" signifie simplement selon son autorité, et que les apôtres  répétaient la formule que Jésus avait ordonné dans Matthieu 28.


Quand les 12 hommes de Actes 19 ont répondu à Paul en disant qu’ils n’avaient jamais entendu parler du Saint-Esprit, Paul a dit avec surpris : « de quel baptême avez-vous donc été baptisés ? » Il a posé cette question-là car s’ils avaient été baptisés correctement avec le responsable disant : « Je vous baptise au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, »  ils auraient su qu’il y avait un Saint-Esprit.


En fait, le mot « nom » est au singulier dans Matthieu 28, car Dieu : "Père, Fils et Saint-Esprit" forment une unité.


Parlons de la formule du baptême:


Nous pouvons avoir la certitude que nous devons baptiser en mentionnant le Père, le Fils et le Saint-Esprit, car la formule suivante est extraite de la Démonstration de la prédication apostolique de Irénée : « Nous avons reçu le baptême pour la rémission des péchés au nom de Dieu père et au nom de Jésus Christ le fils de Dieu incarné et mort et ressuscité, et dans l'Esprit saint de Dieu ». (Je vous rappèle que Irénée était le dsciple du martyr Polycarpe qui a été formé par l’apôtre Jean).


Oui, Irénée le confirme mais il y a aussi la Didachè (doctrine des 12 apôtres ) écrit entre l'an 70-100 qui présente le baptême trinidaire au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Toutes les Eglises la lisaient avec les épitres.  La didachè explique que dire qu'ils étaient baptisés au nom de Jésus-Christ (selon Actes 2) ou au nom du Seigneur Jésus (selon Actes 19) ou au nom du Seigneur (selon Actes 10 sans le nom Jésus ou Christ) se référent au commandement du Christ dans le sens que ces expressions (chaque fois un peu différentes) soulignaient simplement le fait que c'était un baptême selon l'autorité du Christ et différent du baptême de Jean. Actes 19 révèle que le Saint-Esprit était mentionné. Paul savait tout de suite qu'ils n'avaient pas été baptisés au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit car ils auraient su alors que le Saint-Esprit existait.



Il est très important de comprendre et de confesser que Jésus est le Fils de Dieu : et de ne pas rester avec l’idée de Jésus seul, car « Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l'antéchrist, qui nie le Père  et  le Fils (1 Jean 2:22). Pour être sauvé, nous ne sommes pas appelés à confesser que Jésus est le Père, le Fils et le Saint-Esprit, mais nous devons selon la Bible confesser que Jésus est le Fils de Dieu. “Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde. Celui qui confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu (1 Jean 4:14-15). “Et c’est ici son commandement : que nous croyons au nom de son Fils Jésus-Christ…”(1 Jean 3:23).


*NOUS DEVONS CONFESSER QUE JESUS EST LE CHRIST LE FILS DE DIEU POUR ETRE SAUVER ET BAPTISER BIBLIQUEMENT. Lisez Actes 8:37. *Nous ne savons pas ce que Philippe a dit lors du baptême, mais il a baptisé l’éthiopien quand l’éthiopien a dit qu’il croyait que Jésus était le Christ, le Fils d Dieu.



Voici une étude qui a été préparée par une Eglise Messianique juive qui explique la Trinité

Il y a trois personnes qui forment une unité en Dieu : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Ces trois personnes constituent Un seul Dieu, le même en substance. Elles sont égales en puissance et en gloire.


Le Père est Dieu, le Fils est Dieu, le Saint-Esprit est Dieu. Mais le Père n'est pas le Fils, le Père n'est pas le Saint-Esprit, et le Fils n'est pas le Saint-Esprit.


Le mot "Trinité" ne figure pas dans la Bible. Mais, comme nous allons le voir, la Bible parle constamment des Trois Personnes divines distinctes, unies pour constituer Un seul Dieu.


(Certains personnes n'aiment pas qu'on utilise le mot trinité parce que le mot trinité n'est pas dans la Bible, mais il ne faudrait pas oublier que le mot Bible n'est pas dans la Bible non plus.)


La Trinité ou Tri-unité de Dieu est révélée dans quatre des noms bibliques de Dieu :

     1.     Son Nom est UN, ou Echad en Hébreu : "L'Eternel sera roi de toute la terre ; en

ce jour, l'Eternel sera un et unique sera son nom" (Zacharie 14 : 9) (Version du Rabbinat Français). "Ecoute, Israël, l'Eternel est notre Dieu, l'Eternel est un !" (Deutéronome 6 : 4) (Version du Rabbinat Français).

Le mot Hébreu "Echad" signifie en fait "unité." "C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair" (Genèse 2 : 24). Ils deviendront "deux en un." "L'assemblée tout entière (une) était de quarante-deux mille trois cent soixante personnes" (Esdras 2 : 64).

    

Le peuple Juif donne à ce mot, "Echad", le sens d'unité :
"Je crois avec une foi parfaite que le Créateur, béni soit Son Nom, est une Unité, qu'il n'y a aucune autre Unité semblable à la Sienne, et que Lui seul est notre Dieu, qui était, qui est, et qui vient" (Daily Prayer Book, Dr A. Th. Philips, Hebrew Publishing Company, 77-79 Delancey Street, New York, page 165).


"Il est Un, et il n'y a aucune autre Unité semblable à Son Unité. Il est inconcevable, et éternelle est Son Unité (Ibid. Page 17).



     2.     Son Nom est Elohim : Elohim est la forme plurielle de El, DIEU. Techniquement, il faudrait donc traduire Elohim par "les DIEUX," mais, dans la pratique, on emploie le singulier, "DIEU," CAR LE VERBE EST AU SINGULIER.


     

3. Son nom est Adonaï : en hébreu, le mot Adon signifie Seigneur ou Maître. 
Adonaï est le pluriel du mot Adon, avec le suffixe possessif "i," ce qui signifie "mes Maîtres," ou "mes Seigneurs."



4.     Son Nom est "Le Père, le Fils et le Saint-Esprit" : "Allez, faites de toutes les

nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint- Esprit" (Matthieu 28 : 19). Le mot grec traduit par "nom" est au singulier, mais il concerne trois Personnes distinctes, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, unies dans un même nom.

     La Trinité se révèle aussi quand Dieu fait référence à Lui-même en employant le

pluriel : "Puis Dieu dit : Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme" (Genèse 1 : 26-27).
Dieu "créa"


Dieu (Elohim) créa l'homme, en utilisant l'expression plurielle


"à notre image." Nous avons été créés à la ressemblance de Elohim (un pluriel).



"L'Eternel Dieu (Adonaï Elohim) dit  : Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d'avancer sa main, de prendre de l'arbre de vie, d'en manger, et de vivre éternellement"

(Genèse 3 : 22).
"Allons !


Descendons, et là confondons leur langage, afin qu'ils n'entendent plus la langue, les uns des autres. Et l'Eternel (Adonaï) les dispersa loin de là sur la face de toute la terre ; et ils cessèrent de bâtir la ville" (Genèse 11 : 6-7).


"J'entendis la voix du Seigneur, disant : Qui enverrai-je (au singulier), et qui marchera pour nous ? Je répondis : Me voici, envoie-moi" (Esaïe 6 : 8).


Il y a plusieurs passages ou les différentes personnes de Dieu sont mentionnées en même temps. En voici un certain nombre d'exemples :


Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux" (Genèse 1 : 1- 2). Dieu (Elohim) et Son Esprit (Ruah).


"Alors l'Eternel fit pleuvoir du ciel sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu, de par l'Eternel." (Genèse 19 : 24). L'Eternel fait pleuvoir du soufre et du feu de par l'Eternel. Cette association de deux "Eternel" est étrange. Il s'agit d'une action impliquant à la fois Dieu le Père et Dieu le Fils.

"


Ecoute-moi, Jacob ! Et toi, Israël, que j'ai appelé ! C'est moi, moi qui suis le premier, c'est aussi moi qui suis le dernier. Ma main a fondé la terre, et ma droite a étendu les cieux : je les appelle, et aussitôt ils se présentent. Vous tous, assemblez-vous, et écoutez ! Qui d'entre eux a annoncé ces choses ? Celui que l'Eternel aime exécutera sa volonté contre Babylone, et son bras s'appesantira sur les Chaldéens. Moi, moi, j'ai parlé , et je l'ai appelé ; je l'ai fait venir, et son œuvre réussira. Approchez-vous de moi, et écoutez ! Dès le commencement, je n'ai point parlé en cachette, dès l'origine de ces choses, j'ai été là. Et maintenant, le Seigneur, l'Eternel, m'a envoyé avec son esprit" (Esaïe 48 : 12-16). Dans ce passage, nous voyons une allusion directe à Dieu le Père (l'Eternel), à Dieu le Fils (celui qui parle, la Parole), et à Dieu le Saint-Esprit (Son Esprit).



"Ainsi parle l'Eternel, roi d'Israël et son rédempteur, l'Eternel des armées : je suis le premier et je suis le dernier, et hors moi il n'y a point de Dieu" (Esaïe 44 : 6).
L'Eternel (Dieu le Père) et le Rédempteur (Dieu le Fils) forment bien un seul


Dieu. "Voici mon serviteur, que je soutiendrai, mon élu, en qui mon âme prend plaisir. J'ai mis mon esprit sur lui ; il annoncera la justice aux nations" (Esaïe 42 : 1).
C'est Dieu le Père qui parle. Il parle de Son Fils, sur Lequel Il a fait reposer Son


Esprit. Ce même passage parle de l'Esprit, de l'Ame et du Corps de l'Eternel Dieu. "Mon serviteur" est Dieu le Fils, incarné dans un corps semblable au nôtre. "Mon âme" est celle de Celui qui parle, Dieu le Père. Et "Mon Esprit" désigne le Saint-Esprit.



"Car ainsi parle l'Eternel des armées : Après cela, viendra la gloire ! Il m'a envoyé vers les nations qui vous ont dépouillés ; Car celui qui vous touche touche la prunelle de son œil. Voici, je lève ma main contre elles, et elles seront la proie de ceux qui leur étaient asservis. Et vous saurez que l'Eternel des armées m'a envoyé" (Zacharie 2 : 8-9). Celui qui parle Se présente comme l'Eternel des Armées. Mais Il dit qu'Il a été Lui-même envoyé par l'Eternel des Armées ! C'est Dieu le Fils qui a été envoyé par Dieu le Père.


"Pousse des cris d'allégresse et réjouis-toi, Fille de Sion ! Car voici, je viens, et j'habiterai au milieu de toi, dit l'Eternel. Beaucoup de nations s'attacheront à l'Eternel en ce jour-là, et deviendront mon peuple ; j'habiterai au milieu de toi, et tu sauras que l'Eternel des armées m'a envoyé vers toi" (Zacharie 2 : 10-11). Celui qui parle Se présente comme l'Eternel. Il annonce qu'Il a été envoyé par l'Eternel des Armées.


"Alors il reprit et me dit : C'est ici la parole que l'Eternel adresse à Zorobabel : Ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par mon esprit, dit l'Eternel des armées" (Zacharie 4 : 6). L'Eternel des Armées : Dieu le Père, et le Saint-Esprit.



"La parole de l'Eternel me fut adressée, en ces mots : Les mains de Zorobabel ont fondé cette maison, et ses mains l'achèveront ; et tu sauras que l'Eternel des armées m'a envoyé vers vous" (Zacharie 4 : 8-9). L'Eternel parle, et dit qu'Il est envoyé par l'Eternel des Armées. C'est Dieu le Fils qui est envoyé par Dieu le Père.



"Ton trône, ô Dieu, est à toujours ; le sceptre de ton règne est un sceptre d'équité. Tu aimes la justice, et tu hais la méchanceté : c'est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t'a oint d'une huile de joie, par privilège sur tes collègues" (Psaume 45 : 6-7). Dieu est oint par Dieu ! Notez que Messie signifie "Oint." Dieu le Fils, le Messie, a été oint par Son Père, qui est aussi Son Dieu.



"Les cieux ont été faits par la parole de l'Eternel, et toute leur armée par le souffle (ou esprit) de sa bouche" (Psaume 33 : 6). Dieu le Père, Dieu le Fils, ou la Parole, et Dieu le Saint-Esprit.

"


Tu envoies ton souffle (ou esprit) : ils sont créés, et tu renouvelles la face de la terre" (Psaume 104 : 30). Dieu le Père et le Saint-Esprit.



"Parole de l'Eternel à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite, jusqu'à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied" (Psaume 110 : 1). C'est Dieu le Père qui parle à Son Fils, pour Lui demander de S'asseoir à Sa droite.



"Enseigne-moi à faire ta volonté ! Car tu es mon Dieu. Que ton bon esprit me conduise sur la voie  droite !" (Psaume 143 : 10). Dieu le Père et le Saint-Esprit.


"Voici, j'enverrai mon messager ; il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez ; et le messager de l'alliance que vous désirez, voici, il vient, dit l'Eternel des armées" (Malachie 3 : 1). Dieu le Père annonce l'entrée du Seigneur, Dieu le Fils, Jésus-Christ, dans Son Temple.

"


Elle conçut de nouveau, et enfanta une fille. Et l'Eternel dit à Osée : Donne-lui le no

m de Lo-Ruchama ; car je n'aurai plus pitié de la maison d'Israël, je ne lui pardonnerai plus. Mais j'aurai pitié de la maison de Juda ; je les sauverai par l'Eternel, leur Dieu, et je ne les sauverai ni par l'arc, ni par l'épée, ni par les combats, ni par les chevaux, ni par les cavaliers" (Osée 1 : 6-7). Dieu parle, et dit qu'Il sauvera Son peuple par l'Eternel, leur Dieu. Dieu le Fils, envoyé par Dieu le Père, est effectivement venu sauver Son peuple.



"Je publierai le décret ; l'Eternel m'a dit : Tu es mon fils ! Je t'ai engendré aujourd'hui" (Psaume 2 : 7). Dieu le Père et Son Fils.



"Qui est monté aux cieux, et qui en est descendu ? Qui a recueilli le vent dans ses mains ? Qui a serré les eaux dans son vêtement ? Qui a fait paraître les extrémités de la terre ? Quel est son nom, et quel est le nom de son fils ? Le sais-tu ?" (Proverbes 30 : 4). Dieu le Père et Son Fils.


Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l'eau. Et voici, les cieux s'ouvrirent, et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection" (Matthieu 3 : 16-17). Dans ce verset, les trois Personnes de la Trinité Se manifestent en même temps : Dieu le Père, qui parle du Ciel, Dieu le Fils, Jésus, et Dieu le Saint-Esprit, sous la forme d'une colombe. La même histoire est répétée dans Marc 1:9-11 et dans Luc 3:21-22.


"Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde" (Matthieu 28 : 19-20). Le Père, le Fils et le Saint-Esprit. C'est le nom (au singulier) de Dieu : “Père, Fils et Saint-Esprit.”

"


Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, l'amour de Dieu, et la communication du Saint-Esprit, soient avec vous tous !" (2 Cor. 13 : 14) : Le Père, le Fils et le Saint-Esprit.



"Pierre, apôtre de Jésus-Christ, à ceux qui sont étrangers et dispersés dans le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l'Asie et la Bithynie, et qui sont élus selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l'Esprit, afin qu'ils deviennent obéissants, et qu'ils participent à l'aspersion du sang de Jésus-Christ : que la grâce et la paix vous soient multipliées !" (1 Pierre 1 : 1-2) : Le Père, le Fils et le Saint-Esprit.



"Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint- Esprit, maintenez-vous dans l'amour de Dieu, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus-Christ pour la vie éternelle" (Jude 1 : 20-21).
                   

Le Père, le Fils et le Saint-Esprit.



Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu" (Jean 1 : 1) : Dieu le Père, et Dieu le Fils, qui est la Parole.


"Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre. Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône. Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l'agneau" (Apoc. 5 : 6-8). Dieu le Fils, l'Agneau de Dieu, prend le livre de la main de Dieu le Père, et Il est adoré comme Dieu.




"Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuées des cieux arriva quelqu'un de semblable à un fils de l'homme ; il s'avança vers l'ancien des jours, et on le fit approcher de lui. On lui donna la domination, la gloire et le règne ; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit" (Daniel 7 : 13-14) : Dieu le Père, ou l'Ancien des Jours, et Dieu le Fils, semblable à un fils de l'homme, dont la domination est éternelle.


"Mais le consolateur, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappelera tout ce que je vous ai dit" (Jean 14:26) : Dieu le Père, Dieu le Fils (Jésus), et le Saint Esprit.


*Cette étude a été publiée par l'Assemblée Messianique Beth Tanach, Box 50206, Marlborough Postal Outlet, Calgary, Alberta, T2A 7P1, Canada.


J'ajoute Actes 7:55

Mais Étienne, rempli du Saint Esprit, et fixant les regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu.

7:56

Et il dit : Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l'homme debout à la droite de Dieu.


Hébreux 1:7

De plus, au sujet des anges, il dit: Il fait de ses anges des esprits, et de ses serviteurs une flamme de feu.

1:8

MAIS IL DIT AU FILS: TON TRONE, O DIEU, EST ETERNEL.


Le Père et le Fils sont distincts et Jésus sera toujours soumis au Père - 1Cor 11:3, 15:28.


Si on lit tout le chapitre de Jean 14, il est clair que jésus n'est pas le Père mais uni spirituellement avec lui comme il est avec le Saint-Esprit. Et Jean 17 est encore plus clair - 17:5

Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût.

Il est de nouveau auprès du Père où il intercède pour nous - 1 Jean 2:1-2, Hébreux 7:25.



L'Apoccalypse 5:6-7 le souligne aussi : Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre.

5:7 Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône.


*Oui, Jésus-Christ l'agneau prendra le livre de la main droite de Dieu le Père qui est sur le trône.



Quant au Saint-Esprit, le Seigneur a dit dans Luc 12:10 - Et quiconque parlera contre le Fils de l'homme, il lui sera pardonné ; mais à celui qui blasphémera contre le Saint Esprit il ne sera point pardonné.


Ésaïe 63:10 Mais ils ont été rebelles, ils ont attristé son Esprit Saint ; Et il est devenu leur ennemi, il a combattu contre eux.


Ephésiens 4:30 N'attristez pas le Saint Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption.


1 Cor 12 : 12:11 Mais le seul et même Esprit opère toutes ces choses ; distribuant à chacun en particulier comme il lui plaît.(darby) - comme il le veut selon (LS).


2 Cor 13:14 Que la grâce du *Seigneur Jésus Christ, et *l'amour de Dieu, et *la communion du Saint Esprit, soient avec vous tous !


Jésus-Christ était très clair en expliquant que notre relation avec Dieu dépend du Père, du Fils et du Saint-Esprit :

Jean 14:15

Si vous m'aimez, gardez mes commandements.

14:16

Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous,

14:17

l'Esprit de vérité...

14:20

En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous.

14:21

Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui qui m'aime ; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père, je l'aimerai, et je me ferai connaître à lui.

14:22

Jude, non pas l'Iscariot, lui dit : Seigneur, d'où vient que tu te feras connaître à nous, et non au monde ?

14:23

Jésus lui répondit : Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera ; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui.

14:24

Celui qui ne m'aime pas ne garde point mes paroles. Et la parole que vous entendez n'est pas de moi, mais du Père qui m'a envoyé.

14:25

Je vous ai dit ces choses pendant que je demeure avec vous.

14:26

Mais le consolateur, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.


Père, Fils et Saint-Esprit sont unis mais bien distincts.



Le plus important est le fait que notre salut est lié à notre confession. Que devons-nous confesser ? Que Jésus est aussi le Père ? Non, nous devons confesser que le Père a envoyé le Fils, que Jésus est le Christ, le Fils du Dieu vivant.

1 Jean 4:13

Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu'il demeure en nous, en ce qu'il nous a donné de son Esprit.

1 Jean 4:14

Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde.

4:15

CELUI QUI CONFESSERA QUE JESUS EST LE FILS DE DIEU, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu.


Matthieu 16:15

Jésus leur dit : et vous, qui dites-vous que je suis ?

16

Simon Pierre répondit, et dit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.

17

Et Jésus répondit, et dit : tu es bienheureux, Simon, fils de Jonas : car la chair et le sang ne te l'a pas révélé, mais mon Père qui est aux cieux.


****************************************************************


RETOUR EN HAUT DE PAGE




ETUDES

La doctrine du baptême et de Dieu : Père, Fils et Saint-Esprit.

01 39 56 27 30

EEVN siège pour tout courrier: 9 rue François Couperin 78530 Buc, France

henry.linderman@agmd.org

Eglise Evangélique Vie Nouvelle de Paris : chrétienne, de la Pentecôte, des Assemblées de Dieu de France,

Nous annonçons le plein Evangile : Jésus-Christ sauve, délivre, baptise du Saint-Esprit, transforme les vies et accomplit des miracles de guérison.