La Vie Chrétienne Authentique

(Prenez le temps de chercher et de méditer les passages bibliques dont les références sont inclues, s. v. p.)


Un chrétien authentique et le résultat d'un miracle. Il est né de nouveau spirituellement par le Saint Esprit et par la Parole du Christ. Il permet à l'eau de la Parole et de l'Esprit du Christ de le purifier, le délivrer, le transformer (Jean 3, 8.30-36; Ephésiens 5.25-27;  Romains. 8 ; 1 Corinthiens. 6.9-12). Il reçoit le pouvoir de devenir enfant de Dieu en recevant le Christ par la foi et en croyant pleinement à la puissance de Son nom (Jean 1:12; Actes 4:12 ; Jean 14:6; Hébreux 7:25). Il croit pleinement à la résurrection du Christ avec son cœur et la confesse avec sa bouche ( Romains 10.9-13; 1 Corinthiens 15:1-11.). Il confesse que Jésus est le Christ (le Messie ou l'Oint promis de Dieu), le Fils du Dieu vivant - (Matthieu 16:16-17; 1Jean 4:15; Actes 8:37 de Louis Seconde; Matt.10:32-34). Il demande que Jésus-Christ soit le Seigneur et maître de chaque domaine de sa vie, et Il prouve son amour pour le Christ en obéissant à ses commandements, demandant l'aide de son Esprit (Romains 10:13; Matthieu 7:12-28, Jean 14:15-17). Ainsi il entre dans une relation merveilleuse avec le Père et le Fils par le Saint-Esprit (Jean 14.15-26). La vie éternelle lui est assurée grâce à cette relation (Jean 17:3-7, Romains 8:9-16).


MAIS CE N'EST PAS LE DÉBUT DE LA VIE CHRÉTIENNE QUI COMPTE LE PLUS, MAIS LA FAÇON DONT ON CONTINUE ET TERMINE LA COURSE. Pour sauver son âme, chaque croyant doit persévérer jusqu'au dernier souffle de sa vie (Hébreux 3:12-19, 10:23-31, philippiens 2;12). Le diable fera tout pour l'en empêcher (Luc 8.4-15; Matthieu 24.12,13).

L'église primitive était puissante parce que ses membres persévéraient (Actes 2.42-47). Le croyant doit tout mettre en action afin de prier et de méditer la Parole de Dieu chaque jour fidèlement. (Luc 21.34-36; Psaume 1, Ps 119:9-11). La Bible nous exhorte à prier sans cesse, et à méditer la Bible jour et nuit. Le croyant doit chercher toute occasion pour témoigner (Matt. 10.32; Marc 1:17). Il doit prendre la ferme décision d'être fidèle aux réunions de l'Eglise. Ne mettez jamais le Seigneur à la seconde place, car ce serait une recette parfaite pour perdre son âme (Hébreux 10.24-39; Matthieu 6:33). Nous devons persévérer dans l'amour, dans la sainteté, gardant un cœur pur, suivant réellement et pleinement le Seigneur (2 Timothée 2.19-22; Romains 8.14, Marc 1.7).


LE BAPTÊME D'EAU PAR IMMERSION TOTALE EST L'UN DES PREMIERS PAS DANS NOTRE OBÉISSANCE À LA PAROLE DU CHRIST, car selon le Nouveau Testament, écrit d'origine en grec, Jésus-Christ a dit littéralement «Celui qui croira et qui sera immergé sera sauvé» (Marc 16:16). Si tout le corps n'est pas plongé dans l'eau, on n'est pas baptisé ! C'est un fait historique et biblique indéniable. Et selon Ephésiens 4:5, il n'y a qu'un seul baptême. Le baptême de bébé n'est donc pas valable et il est également important que l'on soit baptisé au nom de ou selon l'autorité de Jésus-Christ, ce qui signifie selon son commandement: c'est à dire en mentionnant le Père, le Fils et le Saint-Esprit selon Matthieu 28:19. Voyez les études sur « Le vrai baptême » et « La doctrine du baptême et de Dieu : Père, Fils et Saint-Esprit ».


LE BAPTÊME D'EAU EST NOTRE ENGAGEMENT AVEC LE SEIGNEUR DEVANT SON ÉGLISE: C'est l'engagement de garder une bonne conscience envers Dieu, restant loin du péché. Selon 1 Pierre 3:21, c'est cela qui nous sauve. Par notre baptême, nous manifestons publiquement que nous avons choisi de ne plus vivre pour nous même, mais de vivre en suivant et en servant le Seigneur Jésus-Christ (2 Cor. 5:14-21). Nous témoignons ainsi du fait qu'Il nous a délivré du pouvoir du péché et des habitudes mauvaises (Jean 8.32-34 ; 1 Cor. 6.9-12). Si vous n'êtes pas encore délivré, ne passez pas par les eaux du baptême. Il n'y a que les gens délivrés qui peuvent s'engager à garder une bonne conscience envers Dieu ; car ils marchent réellement dans la lumière, c'est-à-dire, selon sa Parole et selon son Esprit chaque jour (1 Jean 1.7). S'ils commettent un péché qui leur est révélé par son Esprit ou par sa Parole, ils confessent et abandonnent immédiatement ce péché-là, sachant qu'ils ont un "avocat" en Jésus-Christ qui intercède efficacement  pour eux (Hébreux 7.25 ; 1 Jean 2.1). Jésus-Christ est toujours prêt à nous pardonner et à nous aider à abandonner le péché. Avec son aide, nous marchons dans ce que la Bible appelle« la sanctification ».


« SANS LA SANCTIFICATION, PERSONNE NE VERRA LE SEIGNEUR » (Hébreux 12.14; 1 Thessaloniciens 4 ;  2 Corinthiens. 6.14-7.1 ; 2 Timothée. 2.19-22). Etre sanctifié signifie être séparé du péché, purifié, délivré, et mis à part pour le service du Seigneur. Dans nos pensées, nos paroles, nos actions et nos réactions, nous sommes purifiés et guidés par la Parole de Dieu et par l'Esprit de Dieu. Nous ne sommes pas parfaits, mais par la prière, la méditation de Sa Parole, le témoignage et la fidélité aux réunions, nous cherchons la perfection: à être comme le Seigneur Jésus en pureté, obéissance, courage et amour. En demandant l'aide du Saint-Esprit, nous sommes transformés dans l'image du Christ de jour en jour (2 Corinthiens. 3:18). La sanctification est donc à la fois instantanée (nous sommes rendus saints et justifiés grâce à notre foi en Christ: (1 Cor. 1:30, Romains 5, Galates 3.1-6,12), et progressive (en cherchant la perfection en étant comme le Christ nous restons saints aux yeux du Père: Philippiens 2.12-16 ; 3.12-14 ; 2 Corinthiens 1.6-7; 1 Corinthiens 9.27). Si nous ne voulons plus progresser, pourtant, et que nous nous rebellions contre l'enseignement de Sa Parole ou contre la direction de son Esprit, nous pouvons déchoir de la grâce de Dieu (2 Pierre 1, 1 Timothée 1.18-20; Hébreux 10; Apocalypse 3.3-5). Heureusement, Dieu est patient même avec les rebelles, car s'ils reviennent en demandant pardon sincèrement et en abandonnant tout péché, ils seront pardonnés (1 Jean 1.9; Proverbes. 28.13; Luc 15.11-32). Dans Hébreux 10 au verset 38, nous lisons: «Et mon juste vivra par la foi; mais s'il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui.» Mais Paul ajoute, au verset 39: « Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme. » Confessons, mais ensuite oublions les échecs. Avançons toujours davantage vers la perfection, en abandonnant tout péché, et en servant le Seigneur de mieux en mieux  (Philippiens 3.12-14; 1 Jean 3.1-3; 5.16-21; Ezéchiel 18.20-32; 1 Corinthiens 15.58).


OUI, RECHERCHONS LA PERFECTION, ET PRENONS POSITION CONTRE TOUTES LES CONVOITISES DE LA CHAIR, surtout contre les choses qui risquent de nuire à notre propre santé physique ou spirituelle ou qui seraient un mauvais exemple pour les autres. La drogue, la cigarette, l'ivrognerie, aussi bien que tout excès du manger ou du boire doivent disparaître de la vie chrétienne. Personne ne sera sauvé qui n'abandonne pas toutes les choses mentionnées dans Galates 5.19-24 et Romains 1. Méditez ces passages.


DIEU DÉTRUIRA CELUI QUI AFFAIBLIRA ET QUI SOUILLERA AINSI SON CORPS QUI EST LE TEMPLE DU SAINT-ESPRIT (1 Corinthiens 3.16-17 ; Romains 12.1-2). Mais Il est patient, et si nous le cherchons de tout notre cœur, il nous donnera la force de vaincre ces mauvaises habitudes. C'est à nous, quand même, d'éviter les lieux qui suscitent les excès. La fréquentation des cafés et des cabarets est contraire à la vie spirituelle, et l'usage des boissons fortes est déconseillé souvent par la Bible. Si, avant votre conversion, vous vous adonniez à l'ivrognerie, vous ferez bien de vous abstenir complètement  de tout ce qui est alcoolisé (Matt. 24.45-51). Peut-être ferez-vous bien aussi de vous en abstenir, même s'il n'y a aucun danger pour vous, par amour pour vos frères faibles (1 Corinthiens 15.23 ; Ephésiens. 5.18 ; Romains 14.21). Nous constatons que c'était la position du jeune prédicateur Timothée qui ne buvait que de l'eau, et qui a eu besoin d'une lettre de l'apôtre Paul pour être persuadé de prendre un peu de vin pour un problème de santé. Selon les auto écoles, un seul verre ralentit notre temps de réaction ; avec 3 verres, on est légalement ivre. Pour les repas en commun à l'Église, nous préférons éviter l'alcool afin de ne pas être une occasion de chute, de scandale ou de faiblesse pour autrui (Romains 14.21). Selon les statistiques, une personne meurt toutes les 36 minutes à cause d'un problème lié à l'alcool.


Nous préférons utiliser un vin sans alcool ou le jus de raisin pour la Sainte-Cène pour les mêmes raisons. Plusieurs anciens alcooliques m'ont dit qu'ils ne pouvaient pas prendre la Sainte-Cène quand c'est avec un vin fermenté. Souvent nous voulons minimiser le problème, mais je connais 6 pasteurs en France qui ne sont plus pasteurs à cause de problèmes d'alcool. Près de l'endroit où j'ai grandi, il y avait un centre pour aider des centaines de prêtres devenus alcooliques. Selon Galates 5 et 1 Cor 5, on ne sera pas sauvé à moins de vaincre ce problème. Lisez aussi le Deutéronome 10:8-11, l'Apocalypse 5:10,  Romains 14:21.


De plus en plus de nos pasteurs offrent le jus de raisin ou un vin sans alcool pour la Sainte-Cène sachant que certains anciens alcooliques sont troublés par l'alcool. En réalité, les juifs les plus orthodoxes en Israel actuellement disent que c'est ce que nous devrions utiliser, car c'est ce qu'ils utilisent pour la Pâque juive. Ils expliquent que Dieu avait demandé qu'il n'y ait pas de levain dans les maisons pour la Pâque. Le pain devait être sans levain et pendant sept jours, les juifs devaient nettoyer leurs maisons avec grand soin pour qu'il n'y ait pas la moindre miette ou trace de levain chez eux (le levain est symbolique du péché). Parce que le vin fermenté contient du levain, ils disent que c'était un vin sans alcool ou le jus de raisin qui a été utilisé pour la Pâque. Selon l'historien Pline, ce qui était considéré comme étant le meilleur vin à l'époque du Christ était un vin sans alcool, qui était épais presque comme une confiture. Il explique comment ils l'ont préparé afin de pouvoir le garder dans des outres, pour ensuite le mélanger avec de l'eau. Certains historiens croit que c'est ce que le Christ a fait miraculeusement, changeant l'eau en vin dans Marc 2, car on l'a appelé le meilleur vin. Que ces juifs-là aient raison ou pas, il est vrai que beaucoup de juifs qui utilisent le vin fermenté pour la Pâque ont aussi  du jus de raisin ou un vin sans alcool pour les enfants et les personnes qui ont un problème avec l'alcool. Certaines personnes sont prédisposées physiquement à être alcoolique et ne doivent jamais le toucher. C'est le cas des indiens en Amérique qui n'ont pas de barbe et qui deviennent alcoolique s'ils prennent un seul verre. Nous voudrions encourager tous les pasteurs et les églises à réfléchir à ce problème, et à offrir au moins un alternatif aux personnes faibles. Pour être pleinement en accord avec ce que le Christ a fait il est préférable aussi d'utiliser un pain sans levain qui sera rompu.


Un vrai chrétien évite le sexe avant et en dehors du contexte d'un mariage légal (1 Corinthiens 3.6-17 ; 6.1-20). Les relations sexuelles avant le mariage ou en dehors du mariage mènent au châtiment éternel. Le mot utilisé en grec est Pornéia. Ce mot est traduit par impudicité, débauche ou fornication en français dans la Bible. Il signifie toutes les formes de sexe hors mariage : l'inceste, le sexe entre célibataires (un homme et une femme), entre 2 hommes (l'homosexualité) entre 2 femmes (le lesbianisme), ou avec des bêtes. Machéo est le mot en grec qui signifie adultère: les actes sexuels avec d'autres personnes quand on est marié. Dieu a pardonné notre passé, mais Il nous appelle maintenant à la pureté (1 Thessaloniciens 4.1-12). Quelques-uns pensent qu'être fiancé donne accès aux relations sexuelles, mais la Parole de Dieu enseigne que seul un mariage légal en donne le droit (Hébreux 12.4). Si deux croyants, qui connaissent ces principes, couchent ensemble quand même, avant d'être légalement mariés, l'Église sera en plein droit de refuser de célébrer leur mariage. Voyez l'article : La  Chasteté  Pré-conjugale.


Un chrétien évitera aussi d'entrer seul chez quelqu'un du sexe opposé, afin d'éviter toute chute possible, et pour éviter toute possibilité de calomnie. La Bible indique que nous devons éviter même l'apparence du mal. Dans le contexte du mariage, la sexualité est bénie et, est même un devoir biblique l'un envers l'autre (1 Corinthiens 7.1-7) ; mais ceux et celles qui continuent dans l'impudicité, l'adultère ou l'homosexualité n'hériteront jamais le Royaume de Dieu (1 Corinthiens 6.9-10, 18-20 ; 1 Corinthiens 5 ;  Romains 1.24-32).


L'Eglise ne doit jamais célébrer un mariage qui n'est pas entre deux personnes qui sont de vrais disciples du Christ ayant la même confession de foi. Lisez, s.v.p., les documents : «  COMMENT REUSSIR SON MARIAGE EN CHRIST » et « DIVORCE, REMARIAGE, POLYGAMIE, HOMOSEXUALITE : La Vérité Biblique. »


Pour nous garder purs et pour plaire au Seigneur, nous devons lutter contre le péché, surtout au niveau de nos pensées (Jacques 1.12-15). Si nous n'évitons pas les influences du monde qui sont inspirées par Satan, nous serons vaincus. Jésus a dit que l'impudicité, l'adultère et tout péché étaient commis tout d'abord dans le coeur ou la pensée (Matthieu 5.27-30 ; Marc 7.21-22). Dieu nous juge à ce niveau-là  (Genèse 6.5-7). Avec l'aide du Seigneur, nous devons contrôler nos pensées et rejeter immédiatement toute pensée mauvaise. L'apôtre Paul a dit que toutes nos pensées doivent être captives à la pensée du Christ. Nous devons rejeter d'une manière énergique toute influence qui nous pousserait à penser d'une manière mauvaise. Satan à le pouvoir de planter en nous de mauvaises pensées, mais si nous les chassons tout de suite, nous ne péchons pas contre le Seigneur. C'est la raison pour laquelle les chrétiens évitent les films actuels de ce monde qui ont des scènes de nudité, qui glorifient l'infidélité ou des perversions de toutes sortes ; qu'ils évitent de regarder les photos impures ou de lire les revues et livres impudiques et pornographiques ; qu'ils évitent les spectacles douteux, soirées mondaines, discothèques et autres lieux de danse ; bref, tout endroit d'amusements où les actes, paroles ou attitudes impudiques les rendent impurs aux yeux du Seigneur. Dans un lieu dansant, le corps se trouve baigné dans une musique qui influence les émotions et favorise les attouchements ; ainsi, des pensées impures et des sentiments de convoitise sont suscités. Le vrai chrétien évitera de telles danses dans le monde, dans les mariages, et partout ( Lisez 1 Corinthiens 7.1-2 et 2 Corinthiens 6.14-7.2). Si Jésus a dit que l'homme qui regardait une femme pour la convoiter dans son coeur avait déjà commis un adultère avec elle, l'homme et la femme doivent éviter tout ce qui contribuerait à un tel péché de la pensée (Matthieu 5:27 ; Philippiens 4.8).

Si un homme danse avec sa propre femme en privé, ce n'est pas un mal, mais le premier grand péché du peuple d'Israël était lié aux danses...Comme Moïse approchait du camp, il vit les danses le veau d'or, et la colère de Moïse s'enflamma... Excités par les danses, des milliers d'Israélites s'était livrés à la fornication et à l'adutère et Dieu les a jugés faisant mourir 23000 personnes selon Exode 32. 1 Corinthiens 10 parle aussi de la chute de ces personnes. Et on ne peut pas "sanctifier" les danses en utilisant une musique chrétienne. Le problème demeure le même. UN HOMME NE DOIT PAS AVOIR UN TEL CONTACT AVEC UNE FEMME QUI N'EST PAS LA SIENNE, ET LE FAIT DE REGARDER UNE FEMME DANSER SUSCITE LA CONVOITISE ET C'EST IMPUDIQUE. Jean-Baptiste a été décapité à cause d'une femme qui avait excité Hérode par une danse et qui a demandé la mort du prophète.


Non, Dieu n'a pas demandé que son peuple danse pour le louer.

Quand David faisait revenir l'arche de l'alliance dans la ville de Jérusalem, la Bible dit qu'il a commencé à sauter et à danser de joie. Selon le Dr. Stanley Horton, mon professeur d'hébreu qui l'avait étudié pendant 12 ans à Harvard, David ne dansait pas comme on l'imagine, mais qu'il faisait des roues comme les gymnastes en sautant. Vu la réaction de Mical qui a remarqué qu'il montrait sa nudité, c'était peut-être la première et la dernière fois qu'il l'ait fait. Contraire à ce que les gens croient en générale, David n'avait pas de danses faisant parti des cultes. Le boiteux guéri dans Actes 3 a sauté de joie, louant Dieu dans le temple, mais, nous ne voyons pas dans le Nouveau Testament des danses encouragées ou qui faisaient partie du culte chrétien.  Les traductions des deux derniers Psaumes qui semblent encourager les danses pour adorer Dieu sont mal traduites selon plusieurs livres de commentaires bibliques bien respectés. Des traductions juives parlent aussi plutôt de louange par une flute et non pas par des danses. La Bible de Geneve de 1587, la Bible ancienne  syriaque, la Bible traduite par Martin et d'autres traduisent également par le mot flutes et non pas par danses. Le mot flutes se trouve en fait dans les marges de nombreuses Bibles. Certaines personnes pensent que peut être parce que la flute accompagnait parfois des danses qu'un traducteur  il y a longtemps a imaginé qu'il devait mettre danse, mais le mot est flute ou pipe en hébreu.

Selon le livre très respecté des commentaires de Adam Clarke : le “Adam Clarke Commentary”, parlant du Psaume 149 et 150, Clarke déclare : Je ne connais aucun endroit dans la Bible où  במחול  bemachol ou  מחול machol ou מחלת machalath signifient danse…ces mots se réfèrent toujours à un pipe ou instrument à vent. Ce qu'il a dit est confirmé par les savants Parkhurst, Rosenmuller, le Whedon' Commentary, le Ellicott's Commentary, et selon le professeur Marks. Dans la très ancienne Bible Syriaque, on trouve le mot en hébreu traduit par le nom d'une ancienne flute qui existe toujours en Syrie.


1 Corinthiens 14 explique ce que le Seigneur veut dans nos réunions, et il n'y a pas de danses mentionnées, ou encouragé. Néanmoins, si on est guéri, baptisé de l'Esprit ou toucher autrement miraculeusement par l'Esprit, si on réagit en sautant de joie spontanément, ce n'est pas un mal.


LA MUSIQUE DANS LES RÉUNIONS CHRÉTIENNES ou pour notre recueillement personnel est très importante. Quand David, qui était rempli de l'Esprit, jouait de la harpe, Saül qui était possédé d'un esprit mauvais était soulagé. Certains prophètes demandaient que d'autres prophètes jouent de la musique autour d'eux afin de pouvoir entrer dans la présence de Dieu pour prophétiser. Pour rester rempli de l'Esprit, des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels font parti du plan de Dieu pour nous - Ephésiens 5 :18-20. La Bible souligne le fait que la musique peut vraiment être une aide, en tout cas, si elle est inspirée par le Saint Esprit. Mais il a été prouvé scientifiquement que la musique peut agir sur la vie physiologique et psychologique d'un individu et bien des musiques mondaines sont nuisibles—spirituellement, physiquement et psychologiquement. Certains musiciens font des pactes avec le diable pour être célèbre et l'inspiration de leur musique et des paroles viennent des démons ! Les médias nous parlent souvent de liens entre des tueurs et la musique qu'ils écoutaient avant de tuer des douzaines de personnes, finissant par se suicider. Hitler et d'autres se sont servi de la musique pour pousser leurs troupes au combat et à la mort.


Quand j'étais à l'université, j'ai lu l'histoire d'une expérience bizarre conduite par des scientifiques: trois champs de maïs étaient comparés après que deux de ces champs étaient encerclés de haut parleurs. Un premier champ“entendait” tous les jours une musique classique. Le deuxième champs “entendait” une musique roc et métallique. Au moment de la moisson, les épis de chaque champ ont été comparés. Le champ qui entendait la musique classique avait des épis plus gros que le champ sans musique. Au grand surpris de tous, le champ qui “entendait” le roc et musique métallique a été détruit. Les mêmes sortes d'expériences ont été essayées sur des hommes et des femmes. La musique rock et métallique produisait un comportement immoral, malsain ou violent et dans quelques cas, les scientifiques étaient obligés de tout arrêter. Ils ont vu également que certaines musiques douces pouvaient empêcher des accidents au travail mais que d'autres musiques causaient des accidents, la dépression et d'autres comportements bizarre.


N'écoutons plus les chansons du monde avec des paroles insensées ou anti-bibliques. La Bible nous dit: Mieux vaut entendre la réprimande du sage que d'entendre le chant des insensés (l'Ecclésiaste7:5). Remplissons nos vies et nos maisons de bonne musique chrétienne qui n'est pas copiée sur la musique du monde, mais qui est clairement inspiré par le Saint Esprit. Ayons toujours une mélodie dans nos cœurs, et que les paroles de nos cantiques donnent aussi un vrai enseignement biblique (Ephésiens 5.18-22; Col. 3.6-17).

Un certain nombre d'anciens chanteurs et musiciens du monde, devenus chrétiens et prédicateurs, poussent souvent les nouveaux convertis à détruire leurs anciens vinyles et CDs, car ils comprennent l'influence démoniaque de certaines musiques non-chrétiennes. Les chanteurs du monde cachent souvent dans leur musique une louange au diable.


Permettons que la musique dans nos coeurs et dans nos vies glorifie le Seigneur. Choisissons même avec soin ce qui nous est proposé comme «musique chrétienne», car quand la musique est inspirée par le Saint-Esprit, on ressent la présence de Dieu et les démons fuient.

Comprenons que de faux chrétiens chantent aussi et composent parfois des chansons soi-disant « chrétiens »uniquement pour de l'argent, et cette musique n'est pas de Dieu.

Examinons pleinement les paroles. Sont-elles vraiment bibliques ?

La musique est-elle inspirée de l'Esprit ?

Nous aide-elle à entrer dans la présence de Dieu ou les frissons ont-ils une autre origine ?

Les non-convertis qui viennent dans nos réunions, sont-ils préparés pour recevoir la Parole et parfois délivrés en avance par la musique ?

Soyons guidés par le Saint Esprit qui est en nous, et ne permettons pas que la musique du monde nous sape spirituellement, physiquement ou psychologiquement.


OUI, LA BONNE MUSIQUE CHRÉTIENNE PEUT NOUS AIDER BEAUCOUP, MAIS LA BIBLE ENSEIGNE AUSSI QUE DIEU ASSURE LA PAIX À CEUX QUI SONT FERMES DANS LEURS SENTIMENTS. Parfois, un chrétien peut être conduit à prendre position contre d'anciens amis ou membres de sa famille qui vivent dans le péché (Matthieu 10:34-39; Ephésiens 5). Dans de tels cas, il faudra agir fermement, mais néanmoins avec douceur et respect (2 Timothée 2:22-26). En dépit des problèmes, ne vous coupez jamais complètement d'avec les membres de votre famille naturelle. Aimez-les et soyez un modèle qui leur donnera envie de devenir des chrétiens authentiques.


SELON 2 CORINTHIENS 6, NOUS VOYONS QU'UN CHRÉTIEN NE DOIT EN AUCUN CAS SE MARIER AVEC UN NON-CONVERTI (2 Corinthiens 6.14-18 et Josué 23.12-13, Ésaïe 2.6). Il ne doit pas se marier avec quelqu'un qui se dit chrétien, mais qui n'est pas fidèle à la saine doctrine. Se marier avec un catholique, ou même avec un protestant ou évangélique qui ne suit pas le Seigneur selon Sa Parole est un péché grave. Si un chrétien est déjà marié avec un non-croyant, le chrétien doit quand même tout faire pour que le mariage soit heureux et que son partenaire ait envie de recevoir le Christ, grâce à la vie exemplaire du croyant. Selon la Bible, dans de tels cas, le croyant ne doit pas en parler trop souvent,  mais être simplement un modèle (1 Pierre 3).


UN CHRÉTIEN AUTHENTIQUE ÉVITERA LE FLIRT, ET NE SORTIRA PAS COMME LES NON-CONVERTIS DU MONDE LE FONT.  Il se laissera guider par le Seigneur vers un mariage avec un croyant qui est en règle avec Dieu. Je connais néanmoins des chrétiens qui ont amené des amis à l'Église, mais qui ne les fréquentaient pas de manière romantique en dehors de l'église, puis, ces personnes sont devenus plus tard leur femme ou leur mari après une véritable conversion. Par contre, si l'on n'attend pas que la personne se convertisse réellement ou si l'on se donne à des relations sexuelles, la personne ne se convertira pas et le chrétien perdra son propre contact avec le Seigneur.


Si la personne n'accepte pas le Seigneur, abandonnez-la. C'est mieux de rester célibataire et de servir le Seigneur que de se marier avec quelqu'un qui n'est pas un vrai disciple du Christ. Le Seigneur peut vous diriger vers un vrai disciple si vous vous laissez conduire par son Esprit. Faites-lui confiance. En dehors de notre salut, rien n'est plus important que le bon choix dans ce domaine.  Soyez dirigé par le Seigneur dans vos choix. Si Dieu vous guide, vous trouverez une personne qui puisse vous aider spirituellement et servir le Seigneur avec vous (Genèse 24.10-67). Si vous êtes déjà marié, il faudra manifester beaucoup de douceur et de sagesse pour que cette personne soit gagnée pour le Seigneur (1 Pierre 3.1-7). Que le chrétien ne pense jamais au divorce, qu'il ne prononce même pas ce mot.


Le Seigneur Jésus est particulièrement sévère à l'égard  des questions du mariage, appelant le remariage après un divorce avec quelqu'un d'autre un adultère (Marc 10.11-12, Luc 16.18 et 1 Corinthiens 7.10-11et 39 ; Romains 7.2,3). Ceux qui sont déjà divorcés ou sont appelés à se réconcilier, ou à rester sans se remarier, si une réconciliation n'est pas possible (1 Corinthiens 7.10-11). Le seul passage qui parle clairement de la possibilité de remariage est 1 Corinthiens 7.39, qui dit que la mort du partenaire permet un remariage.


SELON LE DOCTEUR LANEY DANS SON LIVRE « THE DIVORCE MYTH », UN ADULTÈRE N'EST MÊME PAS UNE RAISON VALABLE POUR UN DIVORCE ET REMARIAGE, car Jésus n'a pas utilisé le mot macheio dans Matthieu 5, ce qui signifie “adultère” ou « infidélité », mais porneia.  La traduction de plusieurs de nos Bibles ne respecte pas le vrai sens des mots en grec. Jésus Christ a indiqué qu'il y a une différence … Matthieu: 15.19 Car c'est du coeur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères (macheio), les impudicités (porneia), les vols, les faux témoignages, les calomnies. Porneia (impudicité ou fornication) signifie en général le sexe avant le mariage légal, mais selon le Docteur Laney, quand porneia était utilisé pour décrire un mariage, il s'agissait à l'époque d'un mariage incestueux, qui était illégal selon la loi de Moïse, et donc, non pas un vrai mariage. La Bible de Jérusalem a un commentaire soulignant cette même réalité


LE REMARIAGE N'EST JAMAIS APPROUVÉ DANS LE NOUVEAU TESTAMENT À PART DANS LE CAS DE RÉCONCILIATION OU DE LA MORT DE SON PARTENAIRE. Si on est divorcé, on doit rester célibataire car le Seigneur a appelé le remariage un adultère-Marc 10:1-12, Luc 16:18. Selon 1 Corinthiens 7:10-11 et selon le verset 39 c'est un commandement du Seigneur.( Lisez, s.v.p. « DIVORCE, REMARIAGE, POLYGAMIE, HOMOSEXUALITE, La Vérité Biblique » et  « Comment réussir son mariage dans le Seigneur »)


DANS LE FOYER COMME DANS LE MONDE, NOS RELATIONS AVEC LES AUTRES SONT TRÈS IMPORTANTES. Nous devons pardonner et chercher la réconciliation avec tous afin d'être pardonné nous-mêmes. Notre relation avec Dieu sera détruite si notre attitude envers les autres devient amère ou implacable (Matthieu 6.15 ; 18.21-35 ; Marc 11.24-26 ; 2 Corinthiens 2.5-8 ; Ephésiens 4.32). Nous devons être en paix avec les autres, autant que cela dépend de nous, pardonnant le pire de nos ennemis du plus profond de notre coeur, ou alors, Dieu nous rejettera (Hébreux 12.14-15).


LA BIBLE NOUS DÉMONTRE QUE NOUS DEVONS RÉPARER LES TORTS QUE NOUS AVONS FAITS.

Si nous avons volé, nous devons restituer ce que nous avons volé (Ex. 22.3 ; Luc 19.8). Si nous avons offensé autrui, nous devons chercher la réconciliation avec cette personne (Matt. 5.23-26). Pour être heureux et bénis, nous devons surtout honorer nos parents et leur obéir, à moins que ce qu'ils demandent ne soit pas selon le Seigneur (Ephésiens 6.1-13). Le pardon, le respect, l'humilité et la soumission sont de grands pas vers la bénédiction (Matthieu. 6.12-14 ; Ephésiens 5.22, 6.9 ; Matthieu 18 ; 1 Pierre 5).


Etudiez le Nouveau Testament pour savoir comment plaire au Seigneur. Ne faites rien qui ne s'y trouve pas. Par exemple, il faut savoir que le culte des morts ne doit pas préoccuper le croyant. Il est inutile et anti-biblique de prier pour eux, sur leur tombe, de faire dire des messes, des neuvaines, célébrer la fête de la Toussaint (Luc 16.26 ; 1 Thessaloniciens 4.1-18 ; Hébreux 9.27 ; Ecclésiaste. 9.6). Celui qui est mort dans la foi se trouve déjà avec le Seigneur ; celui qui, dans la vie, n'a pas vécu  selon la foi n'aura jamais une seconde chance pour être sauvé. Après la mort, il sera trop tard pour changer notre situation devant le Seigneur ou de changer la position de quelqu'un d'autre par nos prières (Luc 16). La Bible ne parle pas de purgatoire ou de prière pour les morts. Pour plus de détails, lisez Cher ami catholique, vous êtes en danger.


IL SERAIT BIEN DE MENTIONNER AUSSI QUE LA BIBLE PARLE D'ENTERREMENT ET NON PAS DE CRÉMATION APRÈS LA MORT.

Jésus a dit que les corps des croyants dans leurs tombeaux entendraient sa voix lors de son retour et serait ressuscités. Un commentaire sur Amos 2 dans la Bible annotée interlinéaire semble indiquer que Dieu est contre l'acte de faire brûler les corps ou ossements des corps.

Amos 2 :1 Ainsi a dit l'Éternel : À cause de trois crimes de Moab et à cause de quatre, je ne le rétracterai point, parce qu'il a brûlé les ossements du roi d'Édom pour en faire de la chaux, 2 je lancerai le feu dans Moab, et il dévorera les palais de Kérioth, et Moab mourra au milieu du tumulte, des cris de guerre, du son de la trompette ; 3 et j'exterminerai de son sein le juge, et j'égorgerai tous les princes de Moab avec lui, a dit l'Éternel. Le Commentaire L'autre peuple, les descendants de Lot. Sur son hostilité constante contre les Israélites, voir Ésaïe chapitres 15 et 16 ; Jérémie chapitre 48 ; Ésaïe 25.10-12 ; Juges 3.12; 2 Samuel 8.12 ; 2 Rois 1.1 ; 2 Rois 3.4. La crémation des os du roi d'Édom n'était point, dans ce cas, l'accomplissement d'un devoir funèbre ; c'était un attentat réfléchi à la sainteté du cadavre. Dieu punit cet acte de sacrilège envers la personne d'un roi étranger aussi bien qu'il le ferait s'il s'agissait d'un roi israélite.

Les Juifs orthodoxes ne permettent même pas que les cendres d'un juif qui a accepté la crémation soient placés dans leurs cimetières. Prenez donc une position contre la crémation. C'est une pratique païenne, car Dieu a demandé qu'Israel ne fasse pas passer ses enfants par le feu (Deut. 12:29-31) Dieu ne faisait brulé que les gens maudits à cause de péchés graves (Josué 7:23-26; 2 Rois 17:15-17).


Un vrai disciple du Christ ne deviendra pas membre ou ne restera pas comme membre dans des organisations comme les franc-maçons , rosicruciens, etc. qui parlent de Dieu mais non pas selon la saine doctrine du Christ et de ses apôtres. Il n'acceptera rien qui change ou altère le message de l'Evangile même un peu-Galates 1:6-9, 2 Jean 1:9-13, 1 Corinthiens 15:1-11, Jude 1:3-4. Il ne fera pas d'alliance avec de telles personnes - 2 Corinthiens 6:14-7:1.


UN VRAI CHRÉTIEN, POUR NE PAS OUVRIR LA PORTE AUX ESPRITS MAUVAIS, ÉVITERA TOUTES LES FORMES D'OCCULTISME, SUPERSTITION, SORCELLERIE, SPIRITISME (GUÉRISSEURS, MAGNÉTISEURS, UTILISATEURS DU PENDULE, HOROSCOPES, ETC.). Il sera conscient du danger que représente l'attachement aux objets, chiffres, mois, etc. ; la recherche de l'avenir par les cartomanciennes, astrologues ou autres, la recherche du contact avec les morts, tout ce qui est influencé par Satan et condamné par la Parole de Dieu (Lévitique 19.26-31 ; 20.6-27 ; Deutéronome. 18.9-14 ; Galates 4.20 ; Apocalypse. 21.8). Dieu n'est pas contre ce qui est scientifique, mais toutes les formes de guérison, d'exercice, de méditation ou de relaxation qui ont leur source dans d'autres religions ou dans l'occultisme seront évitées à tout prix. Les formes extrêmes du yoga, l'acupuncture, certaines formes d'homéopathie, etc., ont un lien ou une origine souvent  satanique qui peut être une source d'attaques physiques et spirituelles.


Lisez les livres chrétiens qui parlent de ces choses. Soyez informé ! Un chrétien ne minimisera pas le danger potentiel de ces choses, et il détruira tout livre, statue, tableau, médaille ou objet quelconque qui puisse avoir un lien avec le malin (Actes 19.19 ;  1 Corinthiens 10.19-21 ; Exode 20.4-6,23). Ce sont des moyens par lesquels beaucoup de personnes ont été opprimées et même possédées par l'adversaire. Toutes les idoles ou prétendus objets de piété

chrétienne (statues, images, médailles, chapelets, crucifix, scapulaires, reliques, eau bénite, etc.) sont également à éviter (Exode 20.4-23). Dans 2 Rois 18.4 et Nombres 21.8, nous voyons que le serpent d'airain, qui était une préfiguration de la croix, est devenu un objet de superstition et de chute ; aussi, Ézéchias n'a pas hésité à le détruire. Pour ces raisons et d'autres encore, nous croyons qu'un vrai chrétien ne devrait pas rester dans l'Église catholique romaine car cette Église s'attache aux idoles et la Bible nous dit de fuir l'idolâtrie, car aucun idolâtre n'a la vie éternelle (Apocalypse 21.8 ; 1 Corinthiens 5.9-13, 6.10-11, 10.14-22 ; Galates 5.19-21 ; Exode 20).


LA CUPIDITÉ EST AUSSI UNE IDOLÂTRIE SELON LA BIBLE. Nous lisons dans 1 Timothée 6.10 que "l'amour de l'argent est une racine de tous les maux." Dieu nous demande d'utiliser notre argent pour Sa gloire, pour les pauvres, et pour le salut des âmes. Il y a des hommes qui enseignent que Dieu veut nous bénir et parce que nous sommes fils et filles du Roi, nous devrions avoir toujours les meilleurs choses. En fait, ils vivent dans un luxe extrême avec l'argent du Seigneur. C'est grave car Jésus nous a ordonné de ne pas nous amasser des trésors sur terre-Matthieu 6:19-33. Je crois que Dieu peut nous bénir, mais que nous ne devrions pas vivre de manière égoïste ou de manière excessive quand il y a tellement de gens dans le besoin autour de nous. Nous devons faire attention quand il s'agit d'argent : 1 Timothée 6 mais il y a aussi Galates 6:6, 1 Timothée 5:17-19 et  2 Cor. 11:8-9.


Donnons donc de manière généreuse et sage sous l'inspiration du Saint-Esprit. Tout dans le Nouveau Testament nous encourage à donner plus que la dîme (10%) avec foi, amour et joie. L'histoire de la pauvre veuve qui a tout donné souligne cette réalité ainsi que les reproches faites aux pharisiens parce qu'ils se limitaient à ne donner que la dîme quand Dieu voulait qu'ils aident aussi les pauvres en ne pas oubliant l'amour et la justice de Dieu-Luc 21:1-4 et 11:41-42. Celui qui donnera généreusement ainsi aura un grand trésor éternel dans le ciel selon le Seigneur-Matthieu 6 :19-et Luc 12.


Soyons clairs. La dîme ou 10% n'a jamais été tout ce que Dieu demandait même sous la loi de Moïse, car Dieu demandait aussi qu'une autre dîme soit mise de côté afin que les Israëlites aient l'argent nécessaire pour faire les pelerinages aux trois fêtes juives chaque année qui étaient obligatoires. Et tous les trois ans une autre dîme supplémentaire a été donnée pour aider les pauvres. Les juifs donnaient donc environ 23% par an. Et Dieu voulait qu'ils donnent des offrandes volontaires en plus avec amour et foi. Parlant aux Israélites, Dieu a dit: vous me trompez dans les dîmes ET les offrandes (Malachi 3).


Nous ne sommes pas sous la loi de Moïse avec les nombreuses ordonnances et prescriptions, mais nous agissons selon les commandements du Christ. Hébreux 7:8 du Nouveau Testament indique que le Christ reçoit la dîme (10% de tout) depuis son ascension, étant notre souverain sacrificateur pour toujours selon l'ordre de Melchisédek. Oui, selon ce verset Jésus Christ est celui dont il est attesté qu'il est vivant au ciel reçevant la dîme. Cette réalité est claire quand on lit le verset 8 avec les versets 22-25. Les apôtres attestaient que Jésus était ressuscité et vivait au ciel agissant comme notre souverain sacrificateur, intercédant pour nous auprès du Père. Il sauve ainsi de manière parfaite tous ceux qui s'approchent de Dieu par lui. En donnant à ceux qu'il envoie, nous donnons au Christ. Jésus Christ a indiqué que nous devons soutenir les vrais ministères chrétiens pour qu'ils soient à plein temps comme  les Lévites qui ont été soutenus par la dîme afin qu'ils soient à plein temps-1 Corinthiens 9:13-14. Bien que nous soyons tous des sacrificateurs, tous ne doivent pas enseigner ou être soutenus (Jacques 3, 1 Timothée 2 et 3, Ephésiens 4:11, Actes 6, Actes 13). Le Seigneur nous demande aussi d'aider les pauvres et de vivre de manière modeste ici-bas afin d'avoir la possibilité de donner le plus possible (Matt. 6 :19-33, Ephésiens 4:28).


Sachez qu'il y a  des gens qui enseignent contre le principe de la dîme et qui insultent ceux qui en parlent. Ils croient qu'on devraient parler plutôt de libéralités et que le mot signifie qu'on donne ou ne donne pas selon son coeur.  Paul n'a pas utilisé le mot ainsi, mais dans le sens d'une trés grande générosité. En lisant 2 Corinthiens 9:5, je conclue le suivant : Quelqu'un qui donne moins que la dime (10%), à moins d'être dans la pauvreté, étant en grande détresse financièrement, est pire que les pharisiens. Ils donnaient la dîme, mais pas plus. La Bible dit qu'ils étaient avares (Luc: 16.14 Les pharisiens, qui étaient avares, écoutaient aussi tout cela, et ils se moquaient de lui). Le pharisien dans sa prière de Luc 18 disait qu'il donnait la dime de tous ses revenus. Mais le Seigneur a dit que ce n'était pas assez (Luc 11). Le Christ reprenait les pharisiens parce qu'ils se limitaient à ne donner que la dime. Le Seigneur veut que tout change dans nos vies et que nous aidions aussi les pauvres, donnant donc plus que la dîme.


Si un chrétien donne plus que 10% (la dîme) au Seigneur, il ne doit pas se mettre en difficulté ou en détresse financièrement. Mettez Dieu à l'épreuve petit à petit. Mon. Letourneau a écrit « Dieu dirige mes   affaires », disponible sur Amazon. Il voulait bénir l'oeuvre du  Seigneur avec son argent par la foi, et il croyait à toutes les promesses de bénédiction de l'Ancien comme du Nouveau Testament. Il a décidé de donner 20%, ensuite 30%, 50%, 75%, 90%. Le Seigneur l'a béni tellement qu'il pouvait vivre correctement avec 10%.


Dans le domaine de l'argent, nous devons dire que les paris et les jeux de hasard ne peuvent qu'apporter la malédiction de la part de Dieu. Ceux qui désirent s'enrichir rapidement et facilement, aux dépens des autres, seront jugés. De telles personnes sont poussées par l'esprit du monde (Proverbes 28.20-22). Un cupide doit être chassée de l'Église selon 1 Cor 5, s'il n'y a pas de repentance.


Dieu nous enseigne à travailler et à prospérer (2 Thessaloniques 3.6-15), non seulement pour nos besoins, mais pour avoir de quoi donner aux autres et au Seigneur (Ephésiens 4.28, 1 Cor. 9:13-14, Galates 6:6, 1 Timothée 5:17-18). Il y a néanmoins des avertissements. Lisez 1 Timothée 6. Pour prêcher l'Evangile et parfois à cause du contexte anti-chrétien, on peut être obligé de vivre parfois dans l'humiliation. Mais si nous pouvons travailler sans entrave, nous voyons que nous devons chercher à prosperer, toujours étant soumis à notre employeur, travaillant pour lui comme si nous travaillions pour le Seigneur (Ephésiens 6.5-8). Si nous sommes nous-même employeur, nous devons être doux et aimable, ne formulant pas de menaces (Ephésiens 6.9). Les paroles, les attitudes, les actions et les réactions d'un chrétien doivent toujours exprimer l'amour du Christ (Ephésiens 4.29 ; 5.12).


Les mensonges et les tromperies disparaîtront de la vie d'un vrai chrétien. L'honnêteté  et l'intégrité seront évidentes, qu'il s'agisse de payer ses impôts ou d'agir bien au travail. Malheureusement, parfois, certains chrétiens seront obligés de quitter leur travail parce que leur employeur leur demandera d'être malhonnêtes. Dieu bénira la personne qui refusera d'être malhonnête et qui aura l'intégrité et le courage d'abandonner son travail dans un tel contexte (1 Thessaloniques 4.1-8 ; Ephésiens 4.14 et 5.17). Soulignons aussi que dans le contexte du travail, il n'est pas bon d'utiliser le temps de votre employeur pour témoigner. Faites cela en dehors du travail en invitant votre collègue, par exemple, pour un repas, etc.


Jésus-Christ nous met en garde contre les faux prophètes et fauteurs de troubles ; néanmoins, Il nous appelle à ne point juger les autres fidèles sans preuve (Matthieu. 7, 1 Cor. 5). Nous ne devons pas imaginer ce qu'ils font ou ne font pas, ou ce qu'ils pensent. Satan, imitant le Saint-Esprit, peut même s'introduire dans notre recueillement personnel pour nous donner des révélations mensongères afin de nous pousser les uns contre les autres et surtout contre les responsables. Il aime susciter les soupçons, mais l'amour ne soupçonne point le mal (1 Corinthiens 13). Le diable a agi ainsi contre Job, plaçant de fausses accusations contre Job dans la téte de ses amis. Un esprit est passé dans la nuit leur donner des pensées mauvaises contre Job et ils croyaient que cela venait de Dieu. La Parole dit que nous devons dénoncer les faux prophètes, mais que nous ne devons jamais parler mal d'un frère ou d'une soeur en Christ (Jacques 4.11-12). Paul dit que nous pouvons attrister le Saint-Esprit par des paroles mauvaises (Ephésiens. 4.29-5.2). Toute une Église peut être troublée et divisée par des paroles amères (Hébreux 12.14-16). Jésus a dit que nous serions justifiés ou condamnés par nos paroles (Matthieu 12.36-37). Les paroles grossières, critiques, négatives, ou qui rappellent notre vie passée mauvaise sont à éviter à tout prix.


Quand il s'agit de paroles prononcées  contre un serviteur de Dieu, la situation devient plus grave encore, car la Bible nous montre le danger  de mettre la vision d'un serviteur en doute (2 Rois 7) ou de le diminuer devant les autres (Nombres 16). Nous ne devrions pas le comparer avec d'autres serviteurs (2 Corinthiens 10.7-12, 18 ; 1 Corinthiens 3.3-9) ou le critiquer parce qu'il est éprouvé dans sa santé (Philippiens 2.25-30 ; Job 2.2). Nous ne devons jamais accepter d'accusation contre lui sans qu'il y ait 2 ou 3 témoins (1 Tim. 5.19). Satan désire susciter la calomnie pour affaiblir l'église et le message de l'évangile. Si nous croyons qu'un responsable est en train de faire une erreur, la seule manière d'agir est de lui parler en face avec douceur (Matt. 12.15 ; Gal. 6.1-3), mais ne soyons pas trop prêts à le juger ou à lui enseigner, car nous serons alors jugés plus sévèrement nous-mêmes (Jacques 3). Tous les serviteurs de Dieu sont dignes d'un grand respect (1 Tim. 5.17-18 ; Hébreux 1.17 ; 1 Pierre 5.5-6). David a honoré Saül même après sa chute car celui-ci avait quand même été un des oints de l'Eternel. Notre attitude envers le serviteur est vu par Dieu comme notre attitude envers Jésus-Christ (Luc 10.16) et nous serons jugés ainsi. Dieu dit "Ne touchez pas à mes oints et ne faites pas de mal à mes prophètes". Nous devons honorer ceux qui sont oints et qui ont la grande responsabilité de veiller sur de nombreuses âmes. L'apôtre Paul disait même aux chrétiens d'honorer les anciens qui enseignaient bien en leur donnant un double salaire (1 Timothée 5.17-19).  Si un responsable pèche et il y a 2 témoins oculaires de sa transgression, il perdra sa place. N'oublions pas non plus que selon 1 Corinthiens 5, nous devons juger et mettre hors de l'église toute personne non-repentante qui, tout en se disant chrétien, continuerait dans le péché, étant impudique, cupide, idolâtre, outrageuse, ivrogne ou ravisseuse.


LE CHRETIEN ET SON APPARENCE

Avertissement : bien que nous parlions ici de l'apparence, ne commençons pas à juger ou à dire aux autres comment ils doivent s'habiller. Aimons les autres, peu importe leur apparence. Le légalisme divise et détruit l'amour. Le légalisme est aussi souvent ce qui dépasse ce qui est écrit clairement dans le Nouveau Testament et c'est particulièrement dangereux car ce ne sont que des opinions, et ajouter à la Bible sera jugé par Dieu. Souvent même avec ce qui est marqué clairement dans la Bible, c'est mieux de laisser le Saint Esprit convaincre de péché. Quand il s'agit de l'apparence, si on commence à juger les autres, on n'en sortira jamais car les opinions divergentes seront une source de division. Je remarque par exemple qu'il y a des gens sur l'internet qui déclarent que les femmes iront en enfer si elles mettent un peu de maquillage. Ils sont même insultants et outrageux dans leur manière de parler. Dieu n'a jamais dit une telle chose. Il est logique d'éviter les excès mais la Bible n'interdit pas un peu de maquillage. Par contre, la Parole déclare que les outrageux qui insultent doivent être chassés de l'Eglise s'ils ne s'en repentent pas (1 Cor. 5). Il est vrai néanmoins que Dieu demande que nous soyons modestes et pudiques mais n'imaginons pas ce que la Bible ne dit pas. Et comprenons que le Saint Esprit peut convaincre de péché petit à petit.


Cela dit, il est logique de bien couvrir le corps, choisissant des vêtements amples et non pas moulants, évitant les accessoires coûteux et extravagants en or, en argent, ou en perles, qui manifestent de la vanité et de l'orgueil (lisez attentivement 1 Timothée 2.9-11 et Esaïe 3.16-26). « Le monde », que nous ne devons pas aimer, est défini dans 1 Jean 2.15- comme étant la convoitise de la chair, la convoitise des yeux et l'orgueil de la vie. Esaïe 3.16-26 est un avertissement plus détaillé à cet égard. Romains 12 nous avertit d'être différents des gens du monde. Par conséquent, notre manière de penser, parler, agir, réagir et notre manière de nous habiller, devrait être dirigé par l'Esprit du Seigneur.


Dieu demandait aux croyants de l'ancien testament d'éviter les tatouages, de ne pas percer ou faire des incisions dans la chair, de ne pas couper leurs cheveux comme les moines le font en ronde, etc. Et il y a d'autres passages qui indiquent aussi que Dieu s'intéresse à notre apparence : Adam et Eve, après leur désobéissance, se rendant compte de leur nudité, se sont fait des vêtements de feuilles. Mais Dieu a rapidement tué des animaux, remplaçant leurs vêtements de feuilles pour qu'ils soient mieux couvert. Plus tard à l'époque de Moïse Il a interdit les autels élevés, disant : « Tu ne monteras point à mon autel par degrés, afin que ta nudité ne soit point découverte » (Exode 20.26). Combien notre monde actuel doit être impudique à ses yeux ! Plus les hommes acceptent la nudité, plus c'est un signe de leur éloignement de Dieu. Jésus-Christ a enseigné que l'homme qui regardait une femme pour la convoiter dans son coeur avait déjà commis un adultère (Matthieu 5.27). Si le Seigneur nous juge ainsi au niveau de nos pensées, il est logique de dire que Dieu jugera l'homme ou la femme qui provoque la convoitise par une apparence impudique. Nous sommes des ambassadeurs pour le Christ, donc, soyons correctement habillés partout.


Que dire des hommes qui mettent des boucles d'oreille ?

C'est mieux de les éviter pour au moins 2 raisons :

1. Cela peut être considéré comme étant efféminé. Selon 1 Corinthiens 6:9-15, les efféminés ne seront pas sauvés.

2. Cela peut être négatif pour son témoignage, car les autres peuvent penser que l 'homme porte des boucles d'oreilles parce qu'il est homosexuel ou pire. Les esclaves de l'époque s'étaient trouvés obligés d'avoir une oreille percée et de porter un boucle comme signe qu'ils étaient esclaves ou prisonniers.

Le Seigneur veut que nous soyons libres.


Dans le Deutéronome 22.5 Dieu dit que c'est une abomination que les hommes s'habillent avec des vêtements de femmes ou que les femmes mettent des vêtements d'hommes. Certaines personnes pensent donc que les femmes devraient éviter le pantalon. A l'église, nous encourageons des jupes longues, mais il y a des contextes de travail où un pantalon serait plus pudique et préférable.  Et il y a des styles et couleurs de pantalons qui sont franchement féminins, qu'un homme ne pourrait pas porter selon la Bible. Nous pensons donc que si une femme mette un tel pantalon, elle n'est pas en faute. A l'époque du Christ il y avait très peu de différence entre les habits d'homme et de femmes. Il y avait néanmoins des nuances de style et de couleur qui étaient respectées.     


Que dire des remarques de Paul dans 1 Corinthiens 11 concernant un voile pour les femmes, pour la prière ou la  prophétie ? Paul parlait dans un contexte culturel bien éloigné de ce que nous avons aujourd'hui en occident. Aujourd'hui les hommes en général ne veulent pas que leurs femmes s'habillent comme à l'époque, surtout pas étant donné qu'être voilée est une publicité pour une religion anti-chrétienne. En plus, trop de personnes oublient que ce n'était pas Dieu qui demandait le voile. Il n'avait jamais donné un tel commandement dans la loi de Moïse demandant que les femmes soient voilées ou qu'elles aient leurs cheveux longs et non coupés.


C'était plutôt les hommes qui voulaient que leurs femmes ne coupent pas leurs cheveux. C'était les hommes qui ne voulaient pas que leurs femmes montrent leurs cheveux non-coupés en public. Dans les Temples païens à Corinthe les prophétesses, prostituées religieuses, enlevaient leurs voiles pour montrer leurs cheveux non-coupés afin d'être convoitées par les hommes afin de commettre des orgies liées à leurs fausses croyances. Donc, ne pas être voilée en public posait un problème pour les sœurs chrétiennes dans un tel contexte.


Comprenons aussi que être voilée n'était pas le fait de mettre un simple foulard ou chapeau sur la tête. Le voile cachait complètement les cheveux et avait une partie pour le visage. Dans le cantique des cantiques nous lisons deux fois : « que tes yeux sont beaux derrière ton voile ». Voyez l'histoire de Rebecca dans Genèse 29. Bizarrement elle n'est pas voilée pendant le voyage avec le serviteur d'Abraham, mais elle se voile voyant venir vers elle celui qui est destiné à devenir son mari. Il y avait des coutumes donc alors que nous ne comprenons pas aujourd'hui. Aujourd'hui être voilée n'est pas en occident une marque de l'autorité dont une femme dépend. Ne pas être voilée en public ne déshonore pas son mari et avoir les cheveux coupés n'est pas honteux et ne choque personne.


Aucun commandement de Dieu était à l'origine de ces coutumes. Beaucoup de religions et de cultures les avaient mais Dieu n'avait jamais enseigné ces choses. Néanmoins, parce que Dieu demande qu'une sœur soit soumise à son mari et qu'on ne scandalise ni les grecs, ni les juifs, ni l'Eglise de Dieu, nous comprenons la position de Paul. Des sœurs non soumises, déshonoraient ainsi leurs maris en public et se rendaient scandaleuses aux hommes, à Dieu, et aux anges qui regardent nos réunions. Par contre, dans une société qui n'a pas la tradition d'un voile ou qui n'est pas choqué par des femmes qui coupe un peu leurs cheveux ou même qu'elles soient rasées, le voile n'était pas nécessaire comme le verset 5 l'indique.


Oui, dans le contexte culturel de l'époque de Paul, un mari que Dieu appelle le chef de sa femme selon 1 Cor 11:3 était déshonoré si sa femme n'était pas voilée en public. Si Paul a parlé uniquement du temps de la prière ou de la prophétie, c'était sans doute parce que les femmes avaient le visage voilé aussi et voulaient l'enlever, car prier ou prophétiser avec un voile sur le visage serait gênant. Quand Moïse s'est voilé c'était pour cacher son visage qui rayonnait. Ce qui semble démontrer que Paul parlait d'avoir la tête et le visage couvert est le fait qu'il a dit que l'homme ne devait pas être voilé.  En fait, Dieu avait demandé dans la loi que les sacrificateurs aient des chapeaux, et les hommes juifs mettent toujours des kippas et même souvent une sorte de foulard pour la prière. Il est improbable que Paul parlait contre ce que Dieu avait ordonné. Mais si Paul voulait dire que les hommes ne devaient pas couvrir la tête et le visage, nous pouvons comprendre. Oui, les juifs et même les prêtres catholiques portent des kippas et des chapeaux toujours aujourd'hui.


Nous croyons que le problème était lié aux cheveux non coupés qui étaient trop sensuels pour être montrés en public selon la mentalité des hommes de cette époque, car le verset 6 indique que même à l'époque-là, si une femme avait les cheveux coupés, elle n'avait pas besoin d'être voilée. Presque toutes les femmes coupent leurs cheveux aujourd'hui, mais à l'époque les hommes ne voulaient pas que leurs femmes coupent leurs cheveux.


Aujourd'hui en occident les hommes ne trouvent pas que les cheveux courts ou longs posent un problème en public. Mais selon l'écrivain Pline qui vivait à l'époque, les romains voulaient que leurs femmes ne coupent pas leurs cheveux mais qu'elles les cachent en public en étant voilées. Aujourd'hui, comme je l'ai déjà dit, si une femme est voilée en public, c'est vu comme une publicité pour une fausse religion.


Parce que les cultures ont tellement changées, les hommes ne demandant pas ces choses en occident, et parce que Dieu n'avait jamais demandé cela, la plupart des pasteurs ne le demandent pas non plus. Si une sœur veut avoir quelque chose sur la tête comme décoration ou autrement, elle est quand même libre d'en mettre, mais comprenons que mettre un chapeau ou un foulard sur la tête au moment de la prière n'est pas ce que les sœurs faisaient à l'époque de Paul. Évitons donc les polémiques. Nous n'accepterons donc pas que qui que ce soit essaie d'imposer quoi que ce soit aux sœurs. Néanmoins, si une sœur se trouve dans un pays ou contexte où ne pas suivre les coutumes vestimentaires serait vu comme si elle déshonorait son mari, qu'elle suivent les coutumes.


Quant aux vêtements en général, nous croyons que c'est important d'être propre et bien habillés pour les réunions de l'Église et pour l'évangélisation dans la rue, car notre apparence joue un rôle important au niveau de l'efficacité de notre témoignage. Nous représentons le Seigneur, et à l'Église nous entrons dans la présence du Roi des rois, car Jésus-Christ a promis d'être présent là où 2 ou 3 seraient rassemblés en Son Nom. On ne se présenterait pas n'importe comment devant un roi terrestre, et le Seigneur mérite mieux encore.


Dans les Psaumes, Dieu demandait à Israël de mettre des vêtements spéciaux pour les réunions d'adoration. Jésus Christ a fait de nous un royaume et des sacrificateurs – Apocalypse 1:6, 5:10, 20:6. Et dans les Psaumes nous lisons:132.9 Que tes sacrificateurs revêtent leurs vêtements de fête, que tes adorateurs poussent des cris de joie!


Nous n'imposons rien, mais les chrétiens authentiques chercheront à glorifier le Seigneur dans leur manière de s'habiller. Nous pensons que des jupes longues sont préférables pour les femmes à l'église. Un beau pantalon et une belle chemise (ou mieux encore, une veste et une cravate) seraient préférables pour les hommes qui participent aux réunions de l'Église. Témoignons ainsi de notre respect pour Dieu et pour Son Église. Évitons néanmoins les vêtements trop somptueux et ce qui est en argent, en or ou en perles et ce qui est excessif (1 Timothée 2).

Mais, je le répète : Aimons les autres ; ne les jugeons pas ! Le Saint Esprit enseignera aux fidèles petit à petit.


La Parole de Dieu nous enseigne que l'Eglise de Jésus-Christ est Son corps sur terre et que nous sommes les membres de ce corps (1 Corinthiens 12). Il désire que les membres soient saints et unis. L'Eglise universelle ne peut être unie qu'invisiblement par l'Esprit, tandis que l'église locale doit être unie d'une manière visible. Les membres doivent s'aimer. Être un membre actif d'une église locale est le plan de Jésus-Christ pour tout croyant. Un grand danger menace ceux qui n'en font pas pleinement partie (Hébreux. 10.24-36). Dieu a choisi par la  "folie de la prédication" de sauver ceux qui croient (1 Corinthiens 1.21). Si nous ne participons pas régulièrement aux réunions de l'église locale, notre foi diminuera. « La foi vient de ce qu'on entend » (Romains 10.17). Lisez 1 Timothée 1 :18-20.


Nous devons persévérer pour sauver nos âmes. Lisez attentivement Hébreux 10.24-31; 3.12-15, Matthieu 24 et Actes 2.42-47. Ceux qui s'éloignent de l'Église ou qui viennent irrégulièrement seront vaincus et perdus. Ce n'est pas non plus le plan de Dieu que l'on aille d'église en église, pour voir ce qui se passe ailleurs. Nous pouvons prier pour toutes les autres églises et même participer de temps à autre avec elles pour évangéliser avec l'accord du pasteur, mais l'Église universelle sera forte uniquement quand chaque église locale sera forte et que les membres lui soient loyaux et fidèles.


Selon Jésus-Christ et l'apôtre Paul, l'Église est aussi une armée et chaque chrétien un soldat luttant contre des forces invisibles (2 Timothée 2, Ephésiens 5 et 6).  Nous devons combattre dans la prière. Nous devons tout faire pour que l'Église demeure dans la saine doctrine (Jude 1vs 3). Nous devons veiller les uns sur les autres sur dans l'église locale (Hébreux 3.12-15 ; 10.24). Nous avons chacun une fonction et une responsabilité. Les chrétiens ne changent pas de régiment selon leur propre volonté. Ce serait la meilleure manière de créer de la confusion et de perdre la guerre. Si jamais nous avons la pensée de changer d'église, nous devons être sûrs que le Seigneur le veut. Dans quatre-vingt dix-neuf pour cent des cas, Il ne voudra pas, mais si un pasteur ou une église s'éloigne de la saine doctrine ou n'évangélise plus, Il voudra sans doute qu'on change d'église. Comprenons quand même que  l'évangélisation est la responsabilité de chacun de nous individuellement. (Si vous voulez évangéliser mieux, utilisez les documents:

« PUIS-JE VOUS POSER UNE QUESTION PERSONNELLE ?  et « Il y a 365 preuves étonnantes que Jésus-Christ est notre seul espoir.»


Le chrétien qui n'est pas à sa place selon la volonté du Seigneur, et qui ne voit pas sa responsabilité envers les autres, sera une source de faiblesse et de perte (Hébreux 10.24-31). On doit être membre actif et participer pleinement et fidèlement dans une église biblique locale. Ainsi, nous formons un seul corps les uns avec les autres (1 Corinthiens 12). Ceux qui papillonnent d'église en église créent de la confusion et ne grandissent pas spirituellement. Ceux qui ne s'engageront pas dans une assemblée comme membre actif perdront tôt ou tard leur joie, leur victoire et leur salut.


L'église locale est le plan de Dieu pour l'évangélisation du monde. Paul n'évangélisait pas dans le vide, sans but. Il commençait des églises locales qui étaient souveraines, indépendantes les unes des autres, mais qui gardaient la communion fraternelle entre elles.  Sans des églises locales fortes, il n'y aura point d'espoir pour le monde: «La maison de Dieu est l'Eglise du Dieu vivant, la colonne et l'appui de la vérité» (1 Timothée 3.15). C'est à l'Église que Jésus-Christ se manifeste (Matt. 18.20). C'est à l'Église que nous nous souvenons du Seigneur en participant à la Sainte Cène. C'est là que nous sommes nourris spirituellement, que nous donnions nos dîmes et nos offrandes au Seigneur, et que nous travaillions à amener les perdus à une connaissance salvatrice de Jésus-Christ. Essayons de ne pas manquer une seule réunion. Cela est pour notre bien (Hébreux 10.24-31). Prions pour l'Église, pour les pasteurs, les anciens et pour tous les nouveaux qui viendront.


Il est nécessaire de dire aussi que la prière quotidienne, la louange, la méditation de la Bible et le témoignage envers ceux qui ne connaissent pas le Seigneur sont indispensables si l'on veut rester vraiment fort dans le Seigneur et arriver au ciel un jour (Jean15 ; Ps 1 et 119, Matt.26.41, Luc 21.34-36, Jean 4, Actes 1.8, Marc 1.17). Si nous ne persévérons pas, si nous ne venons pas fidèlement aux réunions de l'Église, invitant des non-convertis et participant pour accueillir les personnes nouvelles, c'est un signe de tiédeur, et nous risquons alors d'être rejetés par le Seigneur. Selon Jésus-Christ dans l'Apocalypse 2 et 3 :14-22, les croyants qui perdent leur premier amour ou deviennent tièdes spirituellement sont en grave danger, et sans une pleine repentance peuvent perdre leur salut.


N'oublions jamais l'avertissement de Dieu à son serviteur Ézéchiel. C'est aussi un avertissement pour nous : "Si tu n'avertis pas le méchant, et si tu ne parles pas pour détourner le méchant de sa mauvaise voie et pour lui sauver la vie, ce méchant mourra dans son iniquité, et je te redemanderai son sang" (Ézéchiel 3.18). Le commandement de Jésus-Christ dans Matthieu 28.18-20 est aussi la responsabilité de tout croyant : «Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde. »


Jésus-Christ a tout accompli pour nous sauver. Il est notre  seule source de salut et de victoire (Ephésiens 2.8-10). Notre foi nous aidera à dépendre humblement de Lui, et nous aurons ainsi sa force et son aide pour être victorieux (1 Corinthiens 10:12 ; Romains 8.31-39, Jude 1:20-). « Nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. »

Dépendons donc pleinement du Seigneur Jésus Christ. Demeurons en Lui…jean 15.



VÉRITÉS FONDAMENTALES DES ASSEMBLÉES DE DIEU de France dont notre église est membre

1.Les Ecritures constituent la Parole inspirée de Dieu, l'infaillible règle de foi et de conduite de l'Assemblée en général et du Chrétien en particulier. Jean 17.17 ; 2 Timothée 3.15-16 ; 2 Pierre 1.21.


2.L'unité du seul Dieu vrai et vivant qui est éternellement existant par Lui-même : le «Je Suis» qui s'est révélé comme étant Un en Trois Personnes. Exode 3.14 ; Deutéronome 6.4 ; Matthieu 28.19 ; Jean 14:15-26, Marc 12.29 ; Jean 8.58.


3.La chute de l'homme, créé pur et innocent, mais qui tomba dans le péché par transgression volontaire.  

Genèse 1.26-31 ; 3.17 ; Romains 5.12-21.


4.Le salut en Jésus-Christ, qui mourut pour nos péchés, fut enseveli et ressuscita. La rédemption est acquise par son sang. Romains 5.10 ; 10.8-15 ; 1 Corinthiens 15.3-4 ; Tite 2.11 ; 3.5-7.


5.Le baptême par immersion, ordonné à ceux qui sont passés par la repentance et qui ont reçu Jésus-Christ  

comme Sauveur et Seigneur. Matthieu 28.19 ; Marc 16.16 ; Actes 10.17-48.


6. Le baptême du Saint-Esprit, dont le signe initial est le parler en langues. Actes 2.4-8 ; 10.44-46 ; 19.6.


7.  La sainteté de la vie (pensée, parole, conduite) dans l'obéissance au Commandement Divin : Soyez saints.     

     1 Pierre  1.15-16 ; 1 Thessaloniciens 5.23 ; Hébreux 12.14 ; 1 Jean 2.6.


8. La guérison divine, la délivrance de la maladie acquise par le sacrifice de Jésus au Calvaire. Esaïe 53.4-5 ;  

     Matthieu  8.16-17 ; Marc 16.16 ; Jacques 5.14 ; 1 Pierre 2.24.


9. La Sainte Cène ou communion, sous les deux espèces, ordonnée à tout croyant jusqu'au retour du  

      Seigneur. Luc  22.14-20 ; 1 Corinthiens 11.23-24.


10. La seconde venue prémillénaire du Seigneur Jésus-Christ Lui-même, espérance bénie placée devant tout  

       croyant 1 Corinthiens 15.20-24 et 51-57 ; 1 Thessaloniciens 4.13-17 ; Apocalypse 20.4-5.


11. Le châtiment éternel de ceux qui ne sont pas inscrits dans le Livre de Vie. Matthieu 25.46 ; Apocalypse  

       20.11-15 ;  14.11;12


12. Les dons du Saint-Esprit et les différents ministères. Ephésiens 4.11-12 ; 1 Corinthiens 12.1-11



Questions concernant La Vie Chrétienne Authentique…Veuillez répondre à ces questions brièvement mais complètement en vous servant d'autres feuilles de papier :


1. La sanctification, qu'est-ce que cela signifie ?


2. Pourquoi un chrétien doit-il éviter les danses et les lieux mondains ?


3. La drogue, la cigarette, les excès d'alcool et d'autres habitudes mauvaises doivent être abandonnés par le chrétien, pour quelles raisons ?


4. Quel est le danger présenté par bien des films de ce monde ?


5. Pour quelles raisons la Bible interdit-t-elle le mariage avec un non-converti ?


6. Un chrétien peut-il se marier avec un divorcé ou se remarier après un divorce ? Pourquoi ?


7. Que signifie la dîme ? Le chrétien devrait-il donner davantage ?


8. Pourquoi recommandons-nous aux chrétiens d'avoir une bonne apparence ? Et surtout à l'église ?


9. Si on a quelque chose contre un autre chrétien dans l'église, que doit-on faire (Matt. 18) ?


10. Si quelqu'un commence à critiquer le pasteur, un responsable ou un chrétien dans l'église, quelle

      position doit-on prendre à son égard ?


11. Pourquoi doit-on réparer ses torts, pardonner et chercher la réconciliation avec tous ?


12. Pourquoi un chrétien doit-il être fidèle aux réunions d'une seule et même église locale plutôt que d'assister aux réunions de plusieurs églises, allant un jour à l'une, un jour à l'autre ?


13. Comment les églises sont-elles unies même si elles travaillent rarement ensemble pour évangéliser ?


14. La Bible dit qu'aucun impudique ou débauché n'entrera dans le royaume de Dieu (au ciel). Que signifie le mot grec porneïa qui est traduit en français par impudique, fornicateur ou débauché ?


15. Pourquoi un vrai chrétien doit-il se détacher de l'église catholique romaine ?


16. Qu'est-ce qui a changé dans votre vie pour que vous vous sentiez en mesure de vous faire baptiser ?




RETOUR EN HAUT DE PAGE

01 39 56 27 30

EEVN siège pour tout courrier: 9 rue François Couperin 78530 Buc, France

henry.linderman@agmd.org

Eglise Evangélique Vie Nouvelle de Paris : chrétienne, protestante, de la Pentecôte, des Assemblées de Dieu de France,

Nous annonçons le plein Evangile : Jésus-Christ sauve, délivre, baptise du Saint-Esprit, transforme les vies et accomplit des miracles de guérison.