Accueil

Études


Le Vrai Baptême

Le Seigneur Jésus a dit : Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. Marc 16 :16.


Une foi biblique en Christ, qui assure un salut réel, est liée à une obéissance totale. L'un des premiers pas dans cette obéissance est le baptême d'eau par immersion totale. Qui a ordonné ce baptême ? (Matthieu 28 :19)   le Seigneur Jésus Christ


Il y a plusieurs versets bibliques qui démontrent que le baptême chrétien était pratiqué en plongeant le croyant complètement dans l'eau : Matthieu 3 :16 - "Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l'eau." Jean 3 :23 - "Jean aussi baptisait à Énon … parce qu'il y avait là beaucoup d'eau." Actes 8.38 : "Philippe et l'eunuque descendirent tous deux dans l'eau, et Philippe baptisa l'eunuque." Le mot grec utilisé dans le texte original de la Bible pour le baptême est baptisma, ce qui signifie "immerger totalement". Il n'y a que l'immersion totale du corps dans l'eau qui symbolise la mort, l'ensevelissement et la résurrection du Seigneur, notre mort à nous-mêmes et notre résurrection spirituelle avec le Christ (Col. 2.12). Un peu d'eau sur la tête n'est pas un baptême du tout. Paul a dit que notre foi serait vaine si nous changions la Parole de Dieu (Galates 1 :6-9 ; 1 Cor. 15 :1-11 ; 2 Jean vs 9-13 ; Jude vs 3-4)


Paul a enseigné que nous devons être par l'immersion totale "ensevelis" avec le Christ dans les eaux du baptême. Nous devenons ainsi une même plante avec Jésus-Christ. (Romains 6 ; Colossiens 2 ;12). *Dans le catéchisme catholique romaine de 1992, le pape Jean Paul II a été obligé d'admettre que le baptême de la Bible et de l'histoire était par immersion totale et que c'était ce baptême-là qui a été pratiqué par l'Église primitive. Malheureusement, il n'a pas eu le courage de dénoncer la tradition d'un faux baptême de bébé car Paul dans Éphésiens 4 :5 a déclaré qu'il n'y a qu'un seul vrai baptême.


Puisque la Bible nous enseigne qu'il n'y a qu'un seul baptême, nous ne pouvons pas accepter une autre forme de baptême. Étant donné qu'une confession de foi en Jésus-Christ et une vraie repentance sont indispensable et doivent précéder le vrai baptême, nous ne baptisons pas de bébés. Nous leurs imposons les mains, les bénissant comme Jésus-Christ le faisait Lui-même dans Marc 10 :13-16.


1. Si nous refusons d'être baptisés comme la Bible l'enseigne par immersion totale, nous risquons d'être rejetés comme quel groupe de personnes a été rejeté ? (Luc 7 :29-30) les responsables religieux de l'époque : pharisiens et docteurs de la loi


2. Que devons-nous croire et confesser avant de nous faire baptiser ? (1 Jean 4 :12-15, Matthieu 16 :16-17, Romains 4 :25, 10 :9-13, Jean 3 :16-18 et 10 :11-18) Que Jésus est le Fils unique de Dieu et le Christ (= l'Oint promis, le Messie), et qu'il est mort volontairement pour nos péchés et ressuscité pour notre justification


3. Quels sont les changements que Dieu veut dans notre vie ? (1 Théssaloniciens 4 :3-8 ; Galates 5 :16-24 ; Romains 1 :21-32, 1 Corinthiens 3 :16 - 17, Jean 14 :15-26, Jean 8 :30-36, Romains 8 :28-29) Dieu veut nous libérer de tout péché et nous transformer à l'image de son Fils


4. Le baptême d'eau est quelle sorte d'engagement ? (1 Pierre 3 :21) C'est l'engagement de garder une bonne conscience, restant loin du péché


5. Pourquoi devons-nous abandonner les œuvres de la chair, la drogue, la cigarette, les excès d'alcool, le sexe en dehors du mariage, etc., avant de se faire baptiser ? (1 Cor. 3 :16-17 ; 6 :16-20 ; Jean 8 :30-36, 1 Pierre 3 :21) Parce qu'on n'a pas encore une bonne conscience et c'est le fait de garder une bonne conscience qui sauve.


6. On s'identifie à qui en passant par les eaux du baptême ? (Rom. 6 :3-7 ; 2 Tim. 2:11 ; Col 2 :12)

Avec le Christ, devenant une même plante avec Lui.     


7. La signification de ce mot est de changer complètement de mentalité et de vie (regrettant d'avoir offensé Dieu, vivant loin de Lui et de Sa loi, et d'être disposé maintenant à abandonner tout ce qui n'est pas selon Sa volonté pour Le suivre. Actes 2.38, Matthieu 7 :13 - 29)   la repentance


8. Qu'est-ce qui doit changer dans notre vie ? (2 Corinthiens 5 : 14-21, Ephésiens 2:8-10, Jean 8:30-36) TOUT, par la prière et la méditation de sa Parole Jésus Christ fait de nous sa création.



LE BAPTÊME, mentionnant le Père, le Fils et le Saint Esprit est enseigné par la Bible et par les écrits des disciples des apôtres. Que signifie donc baptiser au nom de Jésus-Christ de Actes 2 ou au nom du Seigneur Jésus de Actes 19 :1-7 ou au nom du Seigneur tout court dans Actes 10 ?

Cela signifie simplement selon le commandement et l'autorité de Jésus Christ. Nous avons son commandement dans Matthieu 28 :19 où il mentionne le Père, le Fils et le Saint Esprit. Et nous pouvons avoir la certitude que nous devons baptiser mentionnant le Père, le Fils et le Saint-Esprit en lisant attentivement la Bible et les écrits des premiers chrétiens. Par exemple il y a Irénée qui a été formé par le martyr Polycarpe, qui a été formé par l'apôtre Jean. Voici un extrait de "La Démonstration de la prédication apostolique" écrite par Irénée : « Nous avons reçu le baptême pour la rémission des péchés au nom de Dieu père et au nom de Jésus Christ le fils de Dieu incarné et mort et ressuscité, et dans l'Esprit saint de Dieu ».  Lisant dans les Actes, on peut se tromper en croyant que les apôtres baptisaient en mentionnant uniquement Jésus-Christ, mais une question posée par Paul dans Actes 19 révèle que le Saint-Esprit était toujours mentionné. Oui, Actes 19 révèle que le Saint-Esprit était mentionné et Colossiens 3 :17 indique que Dieu le Père doit toujours être mentionné. Paul a demandé dans Actes 19 si les douze hommes qui étaient déjà baptisé d'eau avaient reçu le Saint Esprit quand ils avaient cru. Ils lui répondirent : Nous n'avons pas même entendu dire qu'il y ait un Saint Esprit. Paul a dit alors : de quel baptême avez-vous donc été baptisé ? Ces douze hommes avaient été baptisés par Jean baptiste avant le commandement du Christ dans Matthieu 28 :19. Paul savait donc tout de suite ainsi qu'ils n'avaient pas été baptisés selon le commandement du Christ avec le Père, le Fils, et le Saint-Esprit étant mentionnés, car ils auraient su alors que le Saint-Esprit existait au moins. L'expression "au nom du Seigneur Jésus" signifie donc dans les Actes : selon son autorité et son commandement de Matthieu 28 :19 où Il a ordonné qu'on baptise au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Oui, c'est Polycarpe qui avait été formé par l'apôtre Jean en personne qui a enseigné Irénée. Et Irénée a confirmé donc dans plusieurs passages de ses écrits : que les apôtres baptisaient en mentionnant le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Jésus Christ est toujours mentionné mais non pas seul.  Dans Colossiens 3 :17 nous lisons : Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant PAR lui des actions de grâces à Dieu le Père. Ce verset indique donc que quand nous baptisons au nom du Seigneur Jésus, nous ne devons pas oublier de mentionner et d'honorer le Père céleste, comme nous ne devons pas oublier le Saint Esprit qui est un autre consolateur (Jean 14 :16).


La Didachè qui était un enseignement considéré comme venant de l'enseignement des apôtres et qui a été écrit entre l'an 70-100 et utilisé par toutes les Églises l'enseigne aussi. (L'apôtre Jean est mort en l'an 101 selon l'histoire). Justin Martyr (100-163) a écrit « On les amène (les chrétiens) dans un lieu où il y a de l'eau et ils reçoivent de nous le baptême au nom du Père, Seigneur de l'univers et de notre Sauveur Jésus-Christ et du Saint-Esprit. » Tertullien (160-220) a écrit : Après la chute de l'un d'eux, il ordonna aux onze autres au moment de retourner chez son Père, après la résurrection, d'aller et d'enseigner les nations et de les baptiser dans le Père, le Fils et l'Esprit-Saint. Ceux qui parlent de Jésus seul divisent et sont dans l'erreur. Jésus Christ n'est pas le nom de son Père ou du Saint Esprit.


RÉSUMONS…VOICI CE QUE LE BAPTISÉ DOIT CROIRE ET CONFESSER :

Que Jésus Christ est le seul vrai Sauveur de l'humanité (Jean 3 :14-36, 14 :6, Actes 4 :12).  Qu'il est le Fils unique du Dieu vivant. Dans Matthieu 16, Simon Pierre, répondant au Seigneur, a dit : TU ES LE CHRIST, LE FILS DU DIEU VIVANT. Et Jésus, répondant, lui dit : Tu es bienheureux, Simon Barjonas, car la chair et le sang ne t'ont pas révélé cela, MAIS MON PÈRE QUI EST DANS LES CIEUX. Selon 1 Jean 4 :12-15 le candidat au baptême doit confesser que Jésus est le Christ ou Messie promis, l'Oint, et le Fils unique de Dieu (Jean 3 :18). L'apôtre Jean a écrit dans 1 Jean 4 :15 -. QUICONQUE CONFESSERA QUE JESUS EST LE FILS DE DIEU, DIEU DEMEURE EN LUI ET LUI EN DIEU. Selon Romains 4 :25, 10 :9-13 et 1 Corinthiens 15 :1-11 il doit croire et confesser aussi que Jésus est mort pour nos péchés et ressuscité pour notre justification et qu'il est également le Seigneur. Le baptisé doit s'engager à garder la foi et une bonne conscience, marchant selon tous les commandements du Christ et selon son Esprit fidèlement pour le restant de sa vie (1 Pierre 3 :21, 1 Timothée 1 :18-20), alors le sang de Jésus Christ le purifiera de tout péché (1 Jean 1 :7-9).


Doit-on baptiser immédiatement ?

1. Jean-baptiste ne baptisait pas à moins d'avoir la certitude d'une repentance réelle et totale (Matthieu 3). Selon 1 Pierre 3 :21, ce n'est pas le baptême qui sauve mais l'engagement du baptême de garder une bonne conscience. Avoir une bonne conscience signifie que la personne est passé par une pleine repentance.  Une personne qui n'a pas une bonne conscience en mettant tout en règle dans sa vie ne devrait pas se faire baptiser avant d'avoir cette bonne conscience. L'Église doit s'assurer que la personne s'est repentie. Dans Actes 2 Pierre a dit : Repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé...Si nous baptisons quelqu'un immédiatement et la personne n'est pas pleinement délivrée du pouvoir du péché, il n'a pas alors une bonne conscience.


2. Le Christ prêchait la repentance et envoyait ses disciples prêcher la repentance qui signifie un changement de vie et de mentalité totale. Et dans ce contexte, il a dit dans Matthieu 28 :19-20 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Nous devons donc nous assurer qu'ils sont devenus de vrais disciples, passés par une pleine repentance, comprenant ces commandements, et voulant les mettre en pratique. Dans mon expérience personnelle, les baptiser immédiatement sans les former produit des gens qui ne deviennent pas de vrais disciples. Souvent ils ne reviennent même pas pour recevoir plus d'enseignement.


3. Pour quelle raison est-ce que nous voyons des baptêmes rapides dans les Actes 2, 8, 10, 19 ? La plupart des personnes baptisées étaient déjà des disciples suivant l'ancien testament et attendant le Messie. Ils marchaient selon ce qu'ils connaissaient comme une vie de disciple dans le judaïsme. Les apôtres eux-mêmes ne comprenaient pas encore les plans de Dieu et n'avaient pas encore compris tout ce qui leur serait révélé par le Saint Esprit. Non, les apôtres ne comprenaient pas tout au départ. Selon le Christ dans Jean 16 :12-13 ils recevraient le reste de ses commandements après le jour de Pentecôte par le Saint Esprit. Ils les recevaient donc petite à petite jusqu'à la fin de l'Apocalypse. Si vous lisez Actes 15 vous verrez qu'ils ne comprenaient pas grandes choses encore. ILS N'AVAIENT PAS ENCORE TOUS LES COMMANDEMENTS À ENSEIGNER CAR ILS N'AVAIENT PAS ENCORE LE NOUVEAU TESTAMENT. On doit lire les épitres qui ont été écrites plus tard pour saisir tout. Quand Philippe dans Actes 8 a baptisé des gens qui n'avaient pas au moins les bases de l'ancien testament, nous voyons l'égarement tout de suite de Simon l'ancien magicien qui, bien que baptisé, n'était pas réellement converti  (Actes 8). Tous ont besoin de formation selon Matthieu 28 :19. Comme j'ai déjà expliqué, quand ils sont baptisés avant tout enseignement, souvent ils ne restent même pas pour recevoir plus d'enseignement. Aussi, beaucoup de gens ont reçu un faux enseignement et parfois cela prend du temps pour les déprogrammer.


4. Le Seigneur Jésus avait dit aussi que tous devaient compter le prix avant de s'engager avec lui selon Luc 14 :25-33. Il faut bien expliquer donc le prix à payer avant de baptiser quelqu'un. Nous devons être sûr que la personne a réellement compris et qu'elle soit passée par une réelle repentance. Elle doit s'engager à garder une bonne conscience par une vie de sainteté, gardant fidèlement les commandements du Christ (Jean 14 :15-26), et se laisser conduire par son Esprit (Romains 8 :14). Trop de personnes se font baptisées sans réfléchir et sans connaître les conséquences dangereuses d'un engagement léger. Selon Matthieu 12, l'homme doit être délivré d'un esprit mauvais et tout faire pour rester libre des esprits mauvais. Très souvent la délivrance se fait automatiquement sans lutte. Mais si la personne ne comprend pas qu'elle doit recevoir et rester rempli de l'Esprit saint en mettant les commandements du Christ en pratique, éviter certaines influences et personnes, et être fidèle et engagée dans une Église locale, l'esprit mauvais va revenir avec 7 autres démons et la personne sera pire selon le Christ. Trop de personnes se font baptisées et les Églises ne les voient plus après. Une telle personne va attirer la malédiction sur sa vie. En fait, de telles personnes seront damnées et jugées plus sévèrement. Selon Hébreux 10 :24-fin, il est plus que dangereux de ne pas persévérer en venant régulièrement aux réunions de l'Église et en veillant les uns sur les autres qui forment l'Église. Le Seigneur nous tient responsable de travailler avec lui bâtissant son Église.




RETOUR EN HAUT DE PAGE


Eglise Evangélique Vie Nouvelle de Paris

01 39 56 27 30

EEVN siège pour tout courrier: 9 rue François Couperin 78530 Buc, France

henry.linderman@agmd.org

Contactez Nous